Tout savoir sur Microsoft Build 2017

15/05/17 à 12:55 - Mise à jour à 12:54

Source: Datanews

Microsoft clôture actuellement sa conférence annuelle Build pour les développeurs. Voici pour vous un résumé des principales tendances et annonces de cet événement.

Tout savoir sur Microsoft Build 2017

Satya Nadella © .

Avant tout, sachez sur Data News organisait la semaine dernière ses Data News Awards et n'a donc pu être présent à Build cette année. Qu'à cela ne tienne, Sam Vanhoutte, CTO de Codit, y a bien assisté, lui, et nous en fait un compte-rendu. Codit même collabore avec Microsoft et ses équipes de produits, mais cela ne l'empêche pas d'être également attentive aux nouvelles annonces faites par le géant des logiciels. Il s'agit certes ici surtout des annonces s'adressant aux développeurs. Découvrez ici les nouveautés qui seront introduites cet automne pour Windows 10.

Contrairement aux autres années, Build s'est déroulée cette fois non pas à San Francisco, mais à Seattle. C'est donc dans cette ville que le CEO Satya Nadella a dévoilé sa vision pour les développeurs. Et d'évoquer aussitôt les innombrables possibilités envisagées allant cependant de pair avec des responsabilités.

Nadella cite d'abord quelques chiffres à propos de l'évolution d'internet. En 1992, le volume internet total était de 100 giga-octets par jour, alors qu'aujourd'hui, le monde en consomme 17,5 millions de fois plus et par... seconde. Nonante pour cent de toutes les données ont été générées durant les deux dernières années, et cela ne fera que se multiplier en raison des milliards d'appareils et capteurs connectés attendus.

Microsoft en chiffres

Nadella a également présenté différents chiffres à propos de Microsoft, à commencer par les 500 millions d'appareils Windows 10 actuels. La version commerciale d'Office 365 possède cent millions d'utilisateurs actifs mensuels, et Cortana compte plus de 140 millions d'utilisateurs mensuels.

Azure Active Directory est actuellement utilisé par 12 millions d'organisations, alors que plus de 90 pour cent des entreprises figurant dans le Fortune 500 recourent au Microsoft Cloud.

IoT

Microsoft investit aujourd'hui fortement dans l'internet des choses (IoT) et observe que dans l'industrie connectée, 'the edge' devient essentiel. Ce terme porte sur la périphérie du réseau, là où les capteurs et les appareils génèrent leurs données (et les traitent parfois déjà partiellement), avant de les transférer vers un service dans le nuage.

Cela se traduit aussi en quelques nouveaux produits, tels Azure IoT Edge, une combinaison de nuage intelligent et de périphérie (edge) intelligente, où les fonctionnalités 'cloud' peuvent être exécutées dans 'the edge'. Il est question ici de fonctionnalités de passerelle, d'apprentissage machine, d'analytique de flux et de fonctions susceptibles d'être dorénavant exécutées localement, mais gérées et configurées à partir du nuage.

Satya Nadella, ceo Microsoft

Satya Nadella, ceo Microsoft © Sam Vanhoutte

La raison en est qu'il s'agit toujours plus souvent de grandes quantités de données qui doivent être traitées rapidement, et qu'il est parfois préférable que cela se fasse localement. Microsoft n'a du reste pas inventé l'eau chaude ici. Bosch a en effet déjà évoqué ce genre de traitement local (cf. la version papier de Data News du 21 avril), sauf que le géant industriel parlait lui de 'fog computing'.

Codit même est ravie de l'extension de l'offre. "Pour Codit, c'est également essentiel et cela représente une importante évolution dans l'offre IoT de Microsoft. Il faut savoir que nous y sommes étroitement impliqués en tant que partenaire Azure IoT Elite", déclare Vanhoutte à Data News.

AI

Sur le plan de l'intelligence artificielle, Microsoft a présenté notamment Microsoft Graph interconnectant des personnes, leurs activités et leurs appareils. En combinaison avec l'apprentissage machine et les services cognitifs, l'entreprise a ainsi effectué une démonstration montrant que des avertissements sont générés, lorsque des personnes non autorisées tentent d'utiliser certains appareils sur le lieu de travail.

3Harry Shum, Executive Vice President, Microsoft AI & Research.

3Harry Shum, Executive Vice President, Microsoft AI & Research. © Sam Vanhoutte

En outre, l'entreprise a aussi exhibé plusieurs nouveaux services cognitifs, dont une grande partie est entièrement adaptable. C'est ainsi qu'on peut se livrer à de l'apprentissage machine en 'alimentant' le système d'images de certains objets. Lors d'une démonstration, on a même vu s'afficher en direct du sous-titrage accompagnant une présentation PowerPoint. IBM l'avait du reste déjà démontré durant sa conférence Watson en automne dernier.

Azure

Le fait que Microsoft ait d'autres atouts à faire valoir que Windows et Office, est clairement souligné avec Azure. C'est ainsi que l'entreprise présente Azure CosmosDb: un service de base de données qui stocke et propose les données de manière fiable dans le monde entier. Le stockage tant de documents NoSQL que de graphiques et 'key-value' est ainsi rendu possible.

Scott Guthrie, executive vicepresident Cloud & Enterprise group chez Microsoft.

Scott Guthrie, executive vicepresident Cloud & Enterprise group chez Microsoft. © Sam Vanhoutte

Autre nouveauté: deux nouvelles bases de données gérées: Managed MySQL et Managed PostreSQL.

Pour les containers, il y avait déjà sur Azure le choix parmi Docker, Kubernetes et Mesos, complétés à présent par Service Fabric pour Windows ou Linux. Une fonction de déverminage en direct (live debugging) est également possible dans un environnement de production sans le moindre impact pour les utilisateurs.

Mais encore...

Enfin, Microsoft a aussi annoncé l'appli Azure mobile, tout comme Visual Studio pour Mac et une console de script incorporée au portail Azure. Tous des éléments destinés à faciliter la vie des développeurs.

Pour ceux-ci aussi, Microsoft annonce la norme XAML 1.0, qui devrait encore faciliter le développement d'applis tournant sur Windows, iOS ou Android. Microsoft s'est en outre évertué à rendre les applis plus accessibles pour les personnes souffrant d'un handicap.

Qu'est-ce que cela signifie pour la Belgique?

Selon Sam Vanhoutte de Codit, les outils 'cloud' de Microsoft aideront les entreprises dans leur transformation numérique. "Pour beaucoup de clients, il sera plus facile d'innover de manière économique et rapide. 'Fail fast and pay as you grow'." La disponibilité aisée de l'AI pourra, selon lui, générer un gain d'efficience dans les entreprises en Belgique.

Le fait que Microsoft propose désormais aussi des produits et service 'edge', est une nouvelle tendance dans le paysage 'cloud'. Pour Vanhoutte, il n'est toutefois pas encore très clair comment toutes ces nouvelles fonctions se traduiront au niveau des prix.

Codit a par ailleurs été elle-même mise à l'honneur lors de la conférence Build. Swiss Re, une compagnie d'assurances suisse cliente de Codit, a en effet présenté un case où des voyageurs sont directement indemnisés, si leur vol accuse du retard.

Si vous voulez éplucher en détail toutes les annonces effectuées lors de Build, rendez-vous sur Channel 9, le service vidéo de Microsoft, où vous pourrez visionner les diffusions en direct ('livestreams') de l'événement.

Nos partenaires