Telenet souhaiterait que Netflix paie pour sa solide consommation

01/09/14 à 17:23 - Mise à jour à 17:23

Source: Datanews

S'il n'en tenait qu'à Telenet, les grandes entreprises internet telles Netflix ou Google devraient participer aux frais pour leur utilisation de l'internet rapide. Tout le monde n'est pas cependant pas prêt à le faire.

Telenet souhaiterait que Netflix paie pour sa solide consommation

S'il n'en tenait qu'à Telenet, les grandes entreprises internet telles Netflix ou Google devraient participer aux frais pour leur utilisation de l'internet rapide. Tout le monde n'est pas cependant pas prêt à le faire.

"Nous estimons qu'il y a du potentiel pour renforcer la réglementation, de sorte que les gros consommateurs qui profitent de l'internet rapide, participent aux frais." C'est en ces mots que le CEO de Telenet, John Porter, a annoncé à nos collègues de Canal Z qu'il voulait faire payer les grandes entreprises internet. Ce n'est pas là un nouveau point de vue de sa part, mais une vision plus approfondie, maintenant que Telenet va étendre son réseau et que le lancement de Netflix se rapproche.

Il y a du pour et du contre. Tout service internet qui consommera demain massivement du trafic de données, engloutira de la capacité d'un fournisseur. Ce dernier devra par conséquent s'étendre plus rapidement, sans que cela lui rapporte nécessairement davantage d'abonnés. Il convient d'y ajouter que les fournisseurs internet paient à leur tour pour l'utilisation de réseaux de données internationaux.

Par ailleurs, l'on se retrouverait en porte à faux avec ce genre de règlement. Telenet engrange en effet déjà pas mal de rentrées du côté utilisateurs, à savoir ses clients. Ce genre de compensation désavantagerait en outre les services internet. Telenet propose en effet avec Rex & Rio un concurrent de Netflix. Si Netflix doit payer plus en raison d'une telle réglementation, l'entreprise réfléchira peut-être à deux fois, avant de débarquer dans notre petit pays, ce qui laisserait plus de parts de marché à Telenet ou Belgacom. De plus, le terme 'gros consommateur' peut être très largement interprété. Si Netflix proposait des diffusions vidéo en 4K, elle consommerait beaucoup. Mais il n'y a guère de chances pour que le fournisseur vidéo attire un demi-million de clients belges durant son premier mois et nuise par conséquent au réseau de Telenet.

Vincent Van Quickenborne, il y a quelques années encore ministre des télécommunications, n'est pas non plus d'accord et déclare qu'il n'existe pas de majorité au Parlement pour qu'on touche à la neutralité du net.

Sorry @Telenet. Maar België houdt vast aan netneutraliteit. In het parlement zullen jullie geen meerderheid vinden.

-- VincentVQuickenborne (@VincentVQ) 1 september 2014

Autre solutionDeux détails intéressants: Netflix paie bien Comcast aux Etats-Unis pour disposer de vitesses plus élevées. Mais totalement contre son gré. Le service TV a fait savoir aux utilisateurs ayant des connexions lentes que c'était dû à leur fournisseur. Mais cette opération, même si elle était correcte, a été rapidement annulée, lorsque Verizon brandit la menace de poursuites juridiques.

Un autre aspect, c'est que Netflix souhaite collaborer avec les fournisseurs. C'est ainsi que récemment, notre rédaction a appris que l'entreprise entend placer tout son catalogue vidéo localement chez des ISP. Dans ce cas, Telenet ne devrait traiter que le trafic au sein de son propre réseau, ce qui comprimerait sérieusement le coût de la diffusion vidéo.

En savoir plus sur:

Nos partenaires