Symantec: la tendance 'crimeware' se poursuit

08/03/06 à 00:00 - Mise à jour à 07/03/06 à 23:59

Source: Datanews

La neuvième édition du 'Internet Security Threat Report' de Symantec relatif, cette fois, au second semestre de 2005, indique une augmentation des programmes malfaisants (malware) aux intentions criminelles.

Si, lors du premier semestre de 2005, quelque 74 pour cent du top 50 des 'codes malfaisants' avaient une tendance criminelle, on en était déjà à 80 pour cent environ au second semestre. En plus d'un chantage consistant à menacer de lancer une attaque 'déni de service', ce genre de malware tentait généralement aussi de dérober des informations confidentielles. Cible toujours davantage visée: les entreprises plus petites et plus régionales (ce qui est d'ailleurs aussi le cas des attaques de 'hameçonnage', alias le 'phishing').Même si le nombre de systèmes infectés par les 'bots' est en légère diminution, ces derniers sont plus souvent utilisés dans le cadre d'attaques déni de service.En matière de virus, le second semestre de l'année 2005 s'est caractérisé par une croissance du nombre de variantes, mais aussi par un recul du nombre de nouvelles familles de virus. En outre, on a enregistré moins de menaces 'moyennes à extrêmement sérieuses'.

Nos partenaires