Software AG cible les Etats-Unis

17/10/12 à 11:53 - Mise à jour à 11:53

Source: Datanews

Avec de nouvelles versions de ses produits BPM et SOA, l'éditeur de logiciels Software AG vise à présent explicitement les Etats-Unis.

Software AG cible les Etats-Unis

Avec de nouvelles versions de ses produits BPM et SOA, l'éditeur de logiciels Software AG vise à présent explicitement les Etats-Unis.

ProcessWorld 2012 a vu, comme l'on s'y attendait, la présentation de la nouvelle version 9.0 des produits Aris 'business process management' (ex-IDS Scheer) et webMethods 'service oriented architecture'. Et comme attendu aussi, cette présentation était placée sous le signe du nuage, de plus d'aspects sociaux, du mobile et des 'big data'. Pour ce dernier point, Software AG a utilisé notamment les produits in-memory (cache) de TerraCotta. Depuis son rachat par Software AG, TerraCotta a élargi sa gamme de produits allant des téléchargements gratuits jusqu'aux produits à support commercial. Il en résulte que TerraCotta est au niveau des volumes le numéro un du marché 'in memory', selon Software AG, avec plus de 2 millions de développeurs qui utilisent ses produits.

Priorité aux Etats-Unis Dans son discours thématique, Karl Heinz Streibich, CEO de Software AG, a insisté sur le fait que "les Etats-Unis resteront notre principal marché dans les 25 prochaines années, soit dans un avenir prévisible". Plus encore que l'Inde ou d'autres marchés en croissance, du fait que le marché américain est suffisamment mature pour viser plus que tout autre l'innovation et l'exploiter. L'entreprise va dès lors aussi créer un réseau de filiales régionales aux Etats-Unis et tout particulièrement sur la côte occidentale. Son chief marketing officer, Ivo Totev, et son responsable des fusions et des acquisitions, Frederik Hanika, y seront basés, notamment pour repérer plus rapidement des rachats potentiels.

L'éditeur allemand de logiciels s'est fait connaître avec des produits mainframe tels l'environnement de développement Natural et la base de données Adabas et a crû entre autres grâce au rachat de l'américaine webMethods et de l'allemande IDS Scheer pour devenir la deuxième plus grande entreprise de software européenne. En 2011, elle a enregistré un chiffre d'affaires d'1,1 milliard d'euros. Elle possède plus de 10.000 clients dans 70 pays. Lors du récent ProcessWorld, Streibich a affirmé que l'événement a réuni des visiteurs de tous les fuseaux horaires au monde...

En savoir plus sur:

Nos partenaires