Services IT: l'heure de la Chine a-t-elle sonné?

10/07/07 à 00:00 - Mise à jour à 09/07/07 à 23:59

Source: Datanews

Si l'Inde est aujourd'hui devenue un fournisseur de premier plan de services informatiques, d'aucuns prédisent que l'avenir appartient désormais à la Chine.

S'il faut en croire l'association professionnelle des prestataires de services informatiques indiens Nasscom, le marché des services IT a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 40 milliards $, en hausse de plus de 30%. Et la progression devrait se maintenir cette année à un rythme situé entre 24 et 27%, ce qui devrait permettre d'atteindre 50 milliards $. Tandis que l'objectif pour 2008 est d'ores et déjà fixé à environ 60 milliards $. A noter que l'industrie IT emploie aujourd'hui 1,6 million de personnes en Inde et génère 6 millions d'emplois indirects, ce qui représente 5,2% du PIB. Avec des sociétés comme TCS (Tata Consultancy Services), Infosys et Wipro comme fers de lance. Et des villes comme Bangalore ou Mumbaï (ex-Bombay) pour y jouer les Silicon Valley locales.Mais pour maintenir de tels rythmes de progression, le pays doit relever certains défis, comme la stabilité monétaire, l'amélioration de ses infrastructures (dont le renforcement du réseau électrique n'est pas le moindre) et l'amélioration générale de ses formations.Pourtant, la donne pourrait changer prochainement, s'il faut encore certains observateurs. Ainsi, le cabinet IDC estime, après avoir comparé 35 villes dans la zone Asie-Pacifique, que la Chine pourrait devenir à l'horizon 2011 le pays de prédilection pour l'externalisation informatique. Et de citer les villes de Dalian, Shanghaï et Pékin comme susceptibles de séduire le secteur IT.De son côté, EDS considère que la Chine pourrait représenter en 2010 pas moins de 18 milliards $ en services d'externalisation IT, et même 56 milliards $ en 2015, permettant ainsi de créer 4 millions d'emplois. Ceci alors que le marché était estimé en 2006 à 1,4 milliard $ à peine. Ajoutons que la Chine comptait l'an dernier 800.000 ingénieurs en logiciels diplômés - certes sur une population de 1,3 milliard de Chinois.

Nos partenaires