SAP dédaigne BEA

16/10/07 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Henning Kagermann, CEO de SAP, déclare dans le journal britannique The Financial Times que son entreprise n'envisage pas de lancer d'offre sur BEA, parce que, selon lui, les activités des deux entreprises se chevauchent trop.

Henning Kagermann, CEO de SAP, déclare dans le journal britannique The Financial Times que son entreprise n'envisage pas de lancer d'offre sur BEA, parce que, selon lui, les activités des deux entreprises se chevauchent trop.

Kagermann n'exclut cependant pas de nouveaux rachats importants. Voilà une déclaration étonnante après que SAP a déboursé quasiment 5 milliards d'euros pour acquérir l'entreprise BI Business Objects. La réaction des investisseurs à cette reprise n'a pas été vraiment enthousiaste, puisque l'action de SAP a vu son cours fortement reculer.

Mais BEA Systems, l'entreprise qui vient de rejeter une offre d'Oracle d'un montant de 6,7 milliards de dollars, n'est en tout cas pas une cible. Kagermann affirme ne pas s'intéresser à une entreprise dont les activités font double emploi avec celles de sa propre société: "Avec Business Objects, nous avons racheté une entreprise qui complète notre gamme de produits sur un marché en croissance rapide où nous ne sommes pas le numéro un." Les analystes qui avaient prévu une lutte à couteaux tirés entre SAP et Oracle en sont donc pour leurs frais.

Nos partenaires