Qui succèdera à Steve Ballmer?

26/08/13 à 14:04 - Mise à jour à 14:04

Source: Datanews

Microsoft a douze mois pour se trouver un nouveau CEO. Pour cette top-fonction, de nombreux noms circulent déjà. Notre rédaction en pointe dix, qui pourraient devenir le prochain boss de Microsoft.

Qui succèdera à Steve Ballmer?

Microsoft a douze mois pour se trouver un nouveau CEO. Pour cette top-fonction, de nombreux noms circulent déjà. Notre rédaction en pointe dix, qui pourraient devenir le prochain boss de Microsoft.

Il s'agit ici d'un ordre aléatoire:

Stephen Elop

Le CEO de Nokia a fait de l'entreprise finnoise un partenaire fidèle de Microsoft. Elop a travaillé de 2008 à 2010 déjà comme responsable de la Business Division de Microsoft. Un retour serait une bonne chose sur le plan mobile pour les deux entreprises. Mais Elop n'est pas encore parvenu à remettre Nokia sur ses rails.

Mark Hurd

L'ex-CEO de HP est aujourd'hui co-président d'Oracle. L'expérience qu'il a acquise de part et d'autre pourrait être un avantage pour Microsoft, à présent que l'entreprise cible davantage les 'devices & services'. Chez HP, Hurd a dû démissionner en raison d'un scandale sexuel et pas à cause de mauvais résultats. Microsoft pourrait très bien l'installer sur un siège de CEO. Il n'est pas non plus exclu qu'il préfère attendre son tour pour pouvoir un jour faire la même chose que chez Oracle.

Marissa Mayer

Mayer a été active de 1999 à 2012 chez Google, où elle a occupé plusieurs fonctions de haut vol. Depuis mi-2012, elle est CEO de Yahoo!, où elle est activement responsable des rachats, en vue de rendre l'entreprise de nouveau concurrentielle, une opération qu'elle semble tout à fait capable de mener à bien. Ce qui pourrait jouer en sa défaveur, c'est son jeune âge (38 ans) et donc son expérience limitée de CEO.

Sheryl Sandberg

La COO de Facebook a travaillé de 2001 à 2008 pour Google, où elle était 'vice-president Global Online Sales & Operations'. Il s'agit d'une femme énergique possédant suffisamment de relations politiques que pour stimuler des changements internes chez Microsoft. Désavantage: aucune expérience de CEO, et elle préfèrera probablement oeuvrer dans la jeune et branchée Facebook que dans... l'ancienne Microsoft.

Eric Schmidt

L'ex-CEO de Google (aujourd'hui actif comme président) a fait du géant des recherches l'une des principales entreprises au monde. Avant cela, il fut CEO de Novell. Schmidt peut présenter un impressionnant CV, mais il nous semble quand même improbable que Schmidt quitte Google pour rejoindre son concurrent Microsoft.

Ursula Burns

Cette femme en vue tient les rênes de Xerox depuis 2009 et possède plus de 30 années d'expérience dans cette entreprise. En même temps, ce long état de service pourrait être considéré comme un inconvénient lors de la sélection des candidats.

Carly Fiorina

A dirigé HP de 1999 à 2005. C'est elle qui a présidé au rachat de Compaq par HP. Avant cela, elle a été active chez AT&T et chez Lucent (aujourd'hui Alcatel-Lucent). Ces dernières années, on l'a retrouvée surtout du côté des Républicains américains. Désavantage: elle n'est aujourd'hui plus directement présente dans le secteur technologique.

Paul Maritz

Le CEO de Pivotal a été le directeur de VMware de 2008 à 2012 et a travaillé de 1986 à 2000 chez Microsoft, où il supervisa le développement de Windows et d'Internet Explorer. Son expérience chez Microsoft et en dehors rend son profil intéressant pour l'entreprise.

Candidats internes?

Kevin Turner

Le Chief Operating Officer de Microsoft a déjà acquis plus de 20 années d'expérience chez le géant de la vente au détail Wal-mart, où il fut CIO notamment. Depuis 2005, il travaille pour Microsoft en tant que COO. Il siège aussi au sein du 'senior leadership team' de l'entreprise.

Tony Bates

L'executive vice-president Business Development & Evangelism de Microsoft a travaillé plus de 14 ans pour Cisco, avant de devenir en 2010 CEO de Skype. Après le rachat de celle-ci, il resta chez Microsoft. Ce qui est étonnant, c'est que le nom de Bates circule depuis un petit temps déjà comme successeur possible de Ballmer.

Un CEO de transition?

Le Seattle Times avance une suggestion intéressante. Le journal qualifie en effet Paul Maritz de candidat tout trouvé, ne serait-ce que pour quelques années, le temps de former Satya Nadella (la quarantaine) pour cette top-fonction. Nadella dirige à présent le Cloud & Enterprise Software Group de Microsoft et est une personne très charismatique.

CNBC donne la parole à l'expert en management Jeffrey Sonnefeld. Ce dernier cite pour sa part le CEO de T-Mobile, John Legere, ex-executive chez Dell et AT&T, qui peut s'enorgueillir d'un excellent état de service.

Selon le Wall Street Journal, les analystes parient actuellement sur un outsider afin de réaliser un changement culturel chez Microsoft. Et d'évoquer entre autres Stephen Elop, mais aussi Tod Nielsen, en charge de la division Heroku de Salesforce.com et ex-COO de VMware, pouvant faire valoir 12 années d'expérience chez Microsoft. Sanjay Jha est aussi cité. Ce CEO de Motorola Mobility a quitté l'entreprise après son rachat par Google en 2012. Pour terminer, le journal mentionne aussi Blake Irving, CEO de Go Daddy depuis le début de cette année et qui a accumulé également 15 années d'expérience chez Microsoft, où il dirigea les 'global online services'. Avant cela, il fut notamment Chief Product Officer chez Yahoo!.

Aux noms susmentionnés, Infoworld rajoute enfin encore celui de Bill Veghte. Ce dernier a été actif pendant 19 ans chez Microsoft, mais il quitta l'entreprise en 2009, après que Steven Sinofsky ait obtenu une promotion et pas lui. Sinofsky a entre-temps lui-même démissionné, mais Veghte est aujourd'hui à la tête de HP Software qu'il n'a pas l'intention de quitter, selon Infoworld.

En savoir plus sur:

Nos partenaires