Plantyn s'empare du bureau software Informat

25/03/13 à 10:13 - Mise à jour à 10:12

Source: Datanews

L'éditeur malinois Plantyn rachète Informat de Dixmude, le numéro un flamand des logiciels scolaires. Ce rachat devrait mener Plantyn sur la voie du leadership du marché belge des livres éducatifs et des outils d'apprentissage numériques.

Plantyn s'empare du bureau software Informat

Plantyn, qui appartient à la société d'investissement britannique Bridgepoint Capital, reprend Informat de son fondateur Luc Vanhaverbeke et de sa famille. Le montant du rachat n'a pas été communiqué. Cette reprise n'aura pas d'impact sur l'emploi. Vanhaverbeke restera lui aussi à son poste.

Informat occupe 27 personnes. Plantyn en compte 90, dont la plupart travaillent à Malines et une dizaine à Waterloo. Les deux entreprises sont nettement rentables. L'année dernière, Informat a enregistré un bénéfice net de 606.000 euros, alors que Plantyn a réalisé en 2011 un bénéfice net de 2,2 millions d'euros sur un chiffre d'affaires de 24,4 millions.

Vanhaverbeke (60 ans) avait pris des contacts avec Plantyn, il y a quelques années déjà, parce que ses filles ne lui succéderaient pas. "Il voulait surtout un repreneur qui soit respectueux de son personnel et qui ne procède pas à un démantèlement", déclare Murielle Machiels, directrice générale de Plantyn. Après cette première approche, Plantyn et Informat ont collaboré étroitement au développement d'iOmniwize, un progiciel en ligne d'administration de classes et d'écoles. "Nous sommes experts en didactique, mais pas en développement de software. En rachetant Informat, nous pourrons proposer des solutions intégrées", affirme Machiels.

Selon lui, c'est la première fois dans notre pays qu'un éditeur reprend un créateur de logiciels: "Mais l'on voit ce genre d'acquisitions à présent partout dans le monde. La numérisation de l'enseignement conduit à une consolidation."

Les livres scolaires représentent 95 pour cent du chiffre d'affaires de Plantyn, qui est surtout connue pour son Atlas mondial général. L'éditeur est le numéro deux en Belgique après Van In de Wommelgem. Le leadership sur ce marché est-il en vue après le rachat d'Informat? "Tel est évidemment l'objectif. Cela pourrait être le cas d'ici deux à trois ans", estime Machiels.

Nos partenaires