Partagez une place de parking avec Mobypark

07/06/16 à 08:00 - Mise à jour à 06/06/16 à 14:16

"Ce que fait AirBNB pour les logements et Uber pour le taxi, nous pouvons le faire pour le parking": tel est le point de départ tout simple de Mobypark. Entre-temps, la jeune entreprise française s'est déjà établie à Amsterdam, à Paris et dans d'autres grandes villes françaises, mais aussi à Bruxelles depuis le mois de mars.

Partagez une place de parking avec Mobypark

© Mobypark

Cela nous est déjà tous arrivé de pester du fait de ne pas trouver de place de parking dans un centre ville bondé ou à proximité d'un aéroport. Et lorsqu'on en trouve une et qu'on veut y laisser sa voiture quelques heures durant, il faut ensuite sortir son portefeuille car le tarif n'est pas piqué des vers. N'y aurait-il pas une solution plus simple et meilleure? Si fait, a imaginé Yoann Benhacoun, qui a recherché des particuliers disposant d'une place de parking ou d'un garage inoccupé(e). Il leur a alors proposé de servir d'intermédiaire pour louer cet emplacement. Et comme certains hôtels et entreprises disposent souvent de places de parking en excès, il leur a fait la même proposition.

En fait, Mobypark s'est inspirée explicitement d'AirBNB. "Même notre modèle commercial est identique", déclare le porte-parole Thibaud Herr. "Nous prélevons une petite commission - 20 pour cent chez les particuliers et 30 pour cent pour les hôtels et les entreprises - sur le prix de la location, et le tour est joué. Ce faisant, nous arrivons à être de 50 à 70 pour cent meilleur marché que les parkings habituels d'une grande ville."

Cela fait désormais trois ans qu'a été créée Mobypark et depuis lors, la start-up s'est progressivement étendue en Europe. "Nous avons débuté à Paris et Amsterdam, mais aujourd'hui, nous sommes présents aussi à Marseille, Toulouse et Lyon et nous préparons un lancement dans d'autres grandes villes françaises", indique Herr. "En outre, nous possédons une activité débutante à Barcelone, à l'aéroport de Bologne en Italie, ainsi qu'à celui de Karlsruhe en Allemagne, et donc désormais aussi à Bruxelles."

La croissance doit se faire petit à petit, selon Herr: "Car cela exige beaucoup d'efforts, avant de pouvoir démarrer dans une ville. Nous devons d'abord rechercher les places de parking excédentaires et constituer ainsi lentement un ensemble par le bouche à oreille. A Paris, cela nous a pris un an, avant de nous lancer."

C'est le même genre de stratégie qui est appliquée pour trouver les utilisateurs. "Nous n'avons pas l'argent nécessaire pour de grandes campagnes publicitaires. Nous recourons donc à la manière typique des start-ups: celle des médias sociaux, des blogs et, surtout, de la presse. A Toulouse par exemple, tout est allé très vite, parce que les journaux locaux nous ont accordé beaucoup d'attention. Aujourd'hui déjà, nous pouvons proposer dans toute l'Europe quelque 3.500 places de parking et nous recensons 25.000 utilisateurs environ. Actuellement, nous souhaitons donc nous étendre en France. Plus tard, nous ferons de même en Belgique par le biais de partenariats. Avec qui? C'est encore un secret, mais aux Pays-Bas, nous collaborons par exemple avec l'ANWB et en France avec Accor Hotels. Chez vous, l'on se tournera vers les mêmes secteurs. Il va de soi que nous voulons également aller de l'avant en Allemagne."

Dans sa phase initiale, Mobypark a été hébergée dans le 'start-up boosterproject' amstellodamois, et c'est là aussi que Benhacoun a trouvé un investisseur privé qui a mis à sa disposition 600.000 euros de capital de départ. "L'année dernière, nous avons organisé une action de financement participatif au cours de laquelle nous espérions recueillir 100.000 euros. Le public a cependant réagi de manière tellement enthousiaste que nous en avons récolté 400.000", explique Herr. "Nous examinons à présent la possibilité d'acquérir du capital supplémentaire. Nous sommes en tout cas ouverts à des négociations avec des investisseurs ou des fonds privés."

Mobypark

Siège social: Paris

Nombre d'associés: 2

A la recherche de capital supplémentaire?: Pas spécifiquement, mais l'on est ouvert à des négociations.

Site web: www.mobypark.com

Nos partenaires