Netsky toujours en haut des hit-parades de virus

03/03/06 à 00:00 - Mise à jour à 02/03/06 à 23:59

Source: Datanews

Un examen des statistiques relatives aux virus et au spam (messages indésirables) du mois de février indique que Netsky est toujours le virus le plus fréquent sur internet et ce, malgré le fait que tous les principaux éditeurs de logiciels ont mis à disposition depuis plus d'un an un fichier de signature (d'identification du virus).

Sophos, Fortinet et SoftScan classent toutes Netsky en haut de leur hit-parade mensuel, et le virus représente en moyenne 18 pour cent de l'ensemble des détections virales. Mytob s'est également distingué, selon Kaspersky Lab, puisqu'il a constitué un tiers de tous les virus détectés le mois dernier."Netsky n'a pas de date d'expiration et n'adopte pas la tactique de se faire repérer par les radars des producteurs d'antivirus, ce qui a certainement contribué à le maintenir aussi longtemps dans le top cinq", déclare Diego d'Ambra, chief technical officer chez SoftScan. "Cependant, ce qui est plus tracassant, c'est que sa longévité apparente est probablement due au manque de protection des ordinateurs. Par comparaison à d'autres virus, le nombre de machines contaminées par Netsky est incroyablement élevé, quand on sait que sa dernière manifestation remonte à 2004 et que les utilisateurs ont donc eu tout le temps de nettoyer leurs machines."Le cheval de Troie Clagger apparaît aussi dans plusieurs classements, alors qu'il n'a fait parler de lui que le week-end dernier. Ce programme malfaisant (malware) a généré une sorte de tempête au sein de la communité antivirus après que certaines entreprises aient été accusées d'avoir mis du temps à le détecter."Pour que ce cheval de Troie Clagger se hisse dans le top 10, il a dû être envoyé sous forme de spam à des millions et des millions d'adresses e-mail dans le monde", dit Carole Theriault, senior security consultant chez Sophos.Malgré toute cette activité, février a été un mois assez calme au niveau de certaines menaces contre la sécurité. L'entreprise de contrôle des courriels MessageLabs a indiqué dans un rapport que le niveau du spam est passé tout juste sous la barre des 60 pour cent de l'ensemble des courriels, en recul de 5 pour cent par rapport à janvier et très loin du pic de 94 pour cent de juillet 2004.Pour Kaspersky, février a été assez tranquille du fait que de plus en plus d'utilisateurs ont reçu le message les invitant à actualiser leur logiciel antivirus. L'entreprise a aussi observé que Sober, le numéro un des vers en 2005, est pour la première fois sorti complètement des hit-parades de virus.

Nos partenaires