Microsoft lance le langage de programmation quantique et investit dans l'AI

12/12/17 à 11:45 - Mise à jour à 11:45

Microsoft publie une préversion gratuite de son Quantum Development Kit, qui comprend le langage de programmation Q # et d'autres ressources destinés aux personnes qui veulent se lancer dans l'écriture d'applications pour un ordinateur quantique.

Microsoft lance le langage de programmation quantique et investit dans l'AI

. © iStock

Le Quantum Development Kit, que Microsoft annonça pour la première fois lors de la conférence Ignite en septembre, est conçu pour les développeurs qui souhaitent apprendre à programmer sur des ordinateurs quantiques ('quantumcomputers' en anglais), même s'ils ne sont pas des experts dans le domaine de la physique quantique.

Sur ordinateur portable ou dans AzureLe kit sera profondément intégré à Visual Studio, la série d'outils de développement de Microsoft. Certains de ses aspects seront donc connus de ceux/celles qui ont déjà développé des applications dans d'autres langages de programmation. Et il est conçu pour fonctionner avec un simulateur quantique local, également présent en tant que composant du kit et capable de simuler quelque 30 qubits logiques de puissance informatique quantique à l'aide d'un ordinateur portable typique.

De cette manière, les développeurs pourront déverminer (debugger) du code quantique et des programmes de test en petites quantités et ce, directement sur leur propre ordinateur. Pour les défis quantiques plus importants, Microsoft offre également un simulateur basé Azure, qui peut simuler plus de 40 qubits logiques de puissance de calcul.

Outre le kit, Microsoft prépare un pack étoffé regroupant documentation, bibliothèques et programmes types. Voilà qui devrait donner aux utilisateurs la connaissance nécessaire pour commencer à 'jouer' sur les aspects des ordinateurs qui sont uniques pour les systèmes quantiques, tels le télé-portage quantique. Il s'agit là d'une méthode de partage sécurisé d'informations entre 'quantum computing-bits' (qubits) interconnectés par un état quantique appelé entrelacement.

"L'espoir ici est d'intriguer et mener au télé-portage notamment", déclare Krysta Svore, l'une des plus importantes chercheuses chez Microsoft, qui a dirigé le développement du logiciel quantique et du simulateur.

Avec le kit, les personnes intéressées pourront créer des applications, qui seront alors exécutées sur le simulateur quantique, alors que ces mêmes applis fonctionneront en fin de compte aussi sur un ordinateur quantique topologique que Microsoft est en train de mettre au point pour de l'IT quantique d'utilisation générale. "Ce qui est intéressant ici, c'est que ce code ne devra pas être modifié, lorsqu'on l'appliquera à du matériel quantique", ajoute encore Svore.

En collaboration avec Dutch IT-Channel.

Nos partenaires