Microsoft étend nettement Azure

04/04/14 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Datanews

Lors de la conférence Build, Microsoft a aussi fait quelques annonces à propos d'Azure. Il sera désormais plus facile de travailler avec des machines virtuelles, tandis que les possibilités avec Visual Studio sont étoffées.

Microsoft étend nettement Azure

Lors de la conférence Build, Microsoft a aussi fait quelques annonces à propos d'Azure. Il sera désormais plus facile de travailler avec des machines virtuelles, tandis que les possibilités avec Visual Studio sont étoffées.

Alors que Microsoft étend du côté des consommateurs la marque Windows à l'online et au mobile, l'on ne parle plus pour les services 'cloud' de Windows Azure, mais uniquement d'Azure. Voilà un signal qui indique clairement que le service 'cloud' de l'entreprise pourra servir aussi en dehors de la boutique de Microsoft.

Lors de sa conférence pour les développeurs, Scott Guthrie, executive vicepresident Cloud & Enterprise (photo), a présenté plusieurs extensions, dont l'intégration avec Puppet et Chef, tous deux des outils d'automatisation IT en matière de machines virtuelles.

Mark Russinovich, Technical Fellow for Azure, a notamment procédé à une démonstration de la manière dont l'on peut mettre rapidement en oeuvre une machine virtuelle dans un nuage existant ou nouveau.

Autre nouveauté: la possibilité de déverminer (debugger) un service sur Azure directement à partir de Visual Studio. Une fonction qu'il convient d'activer d'abord soi-même dans le programme.

"L'on peut à présent debugger de la même manière que sur le desktop, ce qui fait qu'il ne faut plus installer Visual Studio sur le serveur." Quant à Integrated Billing, cette fonction devrait permettre une meilleure gestion des coûts des ressources utilisées dans le nuage.

Pour ceux qui veulent proposer leurs services en ligne dans plusieurs régions, il y a ce qu'on appelle l'intelligent customer routing (routage client intelligent) avec Traffic Manager. Cela revient à dire qu'un service ou un site web est proposé à partir du centre de données le plus proche de l'utilisateur final. Voilà qui devrait restreindre les problèmes de latence et donc engendrer une expérience d'utilisation plus fluide.

Dans le même discours thématique, le représentant de Microsoft a aussi dévoilé Browser Link, une fonction, qui se trouvait déjà dans Visual Studio Preview 2013, mais qui s'avère surtout intéressante pour quiconque souhaite adapter le code d'un site.

Cela signifie qu'à partir de n'importe quel navigateur, il sera possible d'ouvrir et de traiter le code-source, et les changements seront directement répercutés dans Visual Studio.

En savoir plus sur:

Nos partenaires