Level 3 s'empare de Global Crossing pour 3 milliards de dollars

12/04/11 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Source: Datanews

Le fournisseur réseautique américain Level 3 Communications rachète son homologue Global Crossing pour 3 milliards de dollars, soit plus de 2 milliards d'euros après conversion. Voilà qui accroît encore la consolidation parmi les fournisseurs de réseaux mondiaux à fibre optique. Après ce rachat, Level 3 sera représentée dans plus de 50 pays au monde, répartis sur trois continents, tout en ayant des connexions avec 70 autres pays encore. Son chiffre d'affaires s'établira à 6,26 milliards de dollars.

Level 3 s'empare de Global Crossing pour 3 milliards de dollars

Le fournisseur réseautique américain Level 3 Communications rachète son homologue Global Crossing pour 3 milliards de dollars, soit plus de 2 milliards d'euros après conversion. Voilà qui accroît encore la consolidation parmi les fournisseurs de réseaux mondiaux à fibre optique. Après ce rachat, Level 3 sera représentée dans plus de 50 pays au monde, répartis sur trois continents, tout en ayant des connexions avec 70 autres pays encore. Son chiffre d'affaires s'établira à 6,26 milliards de dollars.

Dans le communiqué de presse annonçant cette reprise, Jim Crowe, CEO de Level 3, évoque la belle complémentarité entre les deux entreprises, et ce tant au niveau de la disponibilité géographique que sur le plan du type de produits, de services et de clients. Ce qui manquait encore à Level 3, c'était par exemple une couverture réseautique suffisante en Amérique latine, qui est précisément l'une des régions où Global Crossing est solidement implantée. Selon Crowe, Level 3 sera, grâce à cette reprise, mieux équipée pour répondre aux besoins locaux et internationaux de ses clients.

Les deux entreprises annoncent dans la foulée aussi qu'elles entendent économiser plus de 2,5 milliards de dollars. 39 pour cent de ces réductions de coûts devrait être généré par une diminution des dépenses réseautiques, 49 pour cent par une baisse des coûts d'exploitation et le reste (12%) concernerait des économies sur le capex. L'intégration de Global Crossing démarrerait quasi immédiatement. Il s'agira surtout d'examiner quel pourrait en être l'impact sur les centres de données. Level 3 en utilise 52 au niveau mondial, dont un dans notre pays, à Evere. Ce centre propose un accès réseautique 'tier 1'. Il cible clairement les clients ayant de grands besoins de largeur de bande, et ce sur le plan tant régional que transatlantique.

En pleine période dotcom, Global Crossing était un nom très connu, mais lorsque la bulle éclata, elle perdit rapidement de sa superbe. En 2002, elle faillit d'ailleurs quasiment sombrer. L'entreprise dût demander à être protégée contre ses créanciers. Il s'en fallut d'un cheveu qu'elle ne disparaisse. Global Crossing fut en réalité sauvée par une importante restructuration et par du capital frais émanant de Singapour (Temasek) qui possède aujourd'hui encore plus de 48 pour cent des actions. Global Crossing possède une représentation en Belgique, à Diegem plus précisément.

Si ce rachat reçoit le feu vert des autorités compétentes, Level 3 et Global Crossing s'attendent à pouvoir entériner l'accord cette année encore.

En savoir plus sur:

Nos partenaires