Les services de secours utiliseront des réseaux 3G pour les données mobiles

13/03/12 à 09:28 - Mise à jour à 09:28

Source: Datanews

Astrid, l'opérateur du réseau radio pour les services de secours et de sécurité en Belgique, va faire appel aux réseaux 3G commerciaux pour les données mobiles. Pour ce faire, Astrid va opter pour une construction MVNO. L'adjudication sera lancée dans les prochains jours. Astrid espère pouvoir proposer les données mobiles à grande vitesse au début de l'année prochaine à la police, aux pompiers et aux autres services de secours. Ce n'est aujourd'hui plus un secret d'Etat que toujours plus de corps de police et de pompiers souhaitent utiliser les données mobiles. Par exemple pour transmettre des photos de suspects ou pour solliciter une vidéo enregistrée par une caméra de surveillance. L'actuel réseau Tetra d'Astrid a été au départ conçu pour les applications vocales et n'autorise pas des vitesses élevées pour les données.

Les services de secours utiliseront des réseaux 3G pour les données mobiles

Astrid, l'opérateur du réseau radio pour les services de secours et de sécurité en Belgique, va faire appel aux réseaux 3G commerciaux pour les données mobiles. Pour ce faire, Astrid va opter pour une construction MVNO. L'adjudication sera lancée dans les prochains jours. Astrid espère pouvoir proposer les données mobiles à grande vitesse au début de l'année prochaine à la police, aux pompiers et aux autres services de secours.

Ce n'est aujourd'hui plus un secret d'Etat que toujours plus de corps de police et de pompiers souhaitent utiliser les données mobiles. Par exemple pour transmettre des photos de suspects ou pour solliciter une vidéo enregistrée par une caméra de surveillance. L'actuel réseau Tetra d'Astrid a été au départ conçu pour les applications vocales et n'autorise pas des vitesses élevées pour les données.

Il y a un an, une étude exploratoire avait été lancée pour vérifier si un service de données mobiles pouvait être rapidement mis en oeuvre. "Pour permettre à court terme le transfert des données mobiles à des vitesses élevées, il n'y a d'autre alternative que de mettre en place une construction MVNO", explique Christian Mouraux, Product Management and Market Intelligence manager chez Astrid. Et Marc De Buyser, directeur général d'Astrid, d'abonder: "Acheter un spectre propre et développer à présent un nouveau réseau de données mobiles, cela n'a jamais été une option. Il n'y a pas de budget pour cela."

Sécurité En tant que MVNO, Astrid entend offrir une valeur ajoutée aux réseaux mobiles existants. Il va de soit que la sécurité sera une importante exigence dans le cahier des charges qui sera publié prochainement: pensons ici à une protection bout à bout par cryptage et VPN mobile pour garantir la fiabilité. "L'important, c'est que nous nous occuperons de la gestion de la sécurité. Nous entendons proposer notre service data à chaque corps de police et voulons offrir à chacun le même niveau de sécurité", déclare Mouraux. Les candidats opérateurs qui veulent introduire un dossier, doivent aussi tenir compte des exigences spéciales en matière de 'customer care': activation de nouveaux appareils, interventions 24 heures sur 24 ou envoi d'avertissements en cas de problème sur le réseau.

Cartes SIM 'trans-réseaux' Astrid exige aussi du partenaire MVNO des cartes SIM 'trans-réseaux' pour pouvoir basculer d'un réseau mobile à l'autre. Si le réseau Proximus n'offre pas de couverture à un endroit donné par exemple, le réseau de Mobistar ou celui de Base devrait pouvoir être automatiquement utilisé et inversement. "Ce faisant, nous pourrons assurer un meilleur service encore à nos utilisateurs finaux", ajoute Mouraux. Astrid insiste sur le fait qu'il se chargera lui-même de la gestion et de l'authentification et définira les règles du trafic des données.

Astrid espère ainsi pouvoir jouer un rôle de coordinateur dans le trafic des données mobiles, tout comme il le fait pour la téléphonie depuis une dizaine d'années. Dans ce but, les services de police et de secours disposaient chacun de leur propre système de communication. Selon Marc De Buyser, la situation est aujourd'hui comparable pour les services de données mobiles: "Il existe pas mal de projets-pilotes, et les besoins croissent. Je pense que c'est le moment idéal pour lancer cette adjudication. Notre rôle consistera à gérer le réseau et à appliquer une approche uniforme." Pour ce qui concerne les applications proprement dites, Astrid envisage cependant des développeurs dans l'industrie ICT.

"De nos entretiens exploratoires, il est clair qu'il y a de l'intérêt. Nous pensons que suffisamment de candidats se présenteront", poursuit De Buyser. La procédure prévoit ensuite une phase de négociations. Astrid espère pouvoir trancher d'ici septembre. L'objectif est de rendre opérationnel le 'data only' MVNO au cours du premier trimestre de 2013. Rien ne changera au niveau du réseau vocal sur base de la technologie Tetra.

En savoir plus sur:

Nos partenaires