Les ransomwares ne représentent qu'un pour cent des menaces informatiques

04/07/17 à 16:12 - Mise à jour à 16:12

Source: Datanews

Si le ransomware est sans doute l'une des formes de menaces informatiques les plus visibles, ce virus est l'un des moins fréquents. C'est ce que révèle une étude d'AV-Test.

Les ransomwares ne représentent qu'un pour cent des menaces informatiques

© Getty Images/iStockphoto

Après Wannacry et, plus récemment, (Not)Petya, tout le monde a sans aucun doute déjà entendu parler de ransomware. Ce logiciel malveillant infecte les ordinateurs, puis crypte les fichiers importants voire les disques durs complets. Les victimes doivent ensuite transférer de l'argent pour récupérer leurs informations.

Toutefois, bien que l'utilisation et le nombre de victimes des ransomwares aient augmenté de manière exponentielle ces dernières années, il faut garder en tête que ce type de logiciel malveillant constitue toujours l'une des menaces les plus rares pour les réseaux informatiques.

C'est ce qu'indique une étude du laboratoire de test de sécurité allemand AV-Test. Les chercheurs ont calculé qu'en 2016, les entreprises avaient été confrontées à 14 pour cent de programmes malveillants en moins qu'en 2015, bien qu'en pratique, il s'agisse d'une pâle consolation. Globalement, AV-Test a compté 640 millions de programmes malveillants.

Bon à savoir : Windows reste le système d'exploitation le plus apprécié des hackers. Sept nouveaux programmes malveillants sur dix ont été conçus pour ce système. La majorité d'entre eux, à savoir 37,6 pour cent, étaient des virus. En deuxième place, avec 25,4 pour cent, on retrouve les vers, et 23,7 pour cent des attaques ont été classées dans la catégorie "chevaux de Troie".

Cela ne signifie pas pour autant qu'il "suffit d'acheter un Mac". Les logiciels malveillants pour macOS ont augmenté de 270 pour cent l'an dernier, passant ainsi du nombre modeste de 819 menaces différentes de programmes malveillants à 3 033 fin 2016. Il est intéressant de noter à cet égard que 85,6 pour cent de ces menaces sont des chevaux de Troie.

Les menaces visant Android ont également doublé pour atteindre 4 millions. Ici encore, la majorité des menaces prennent la forme de chevaux de Troie. Environ 96,9 pour cent, selon AV-Test.

En savoir plus sur:

Nos partenaires