Les Etats-Unis veulent interdire les ordinateurs portables en tant que bagage enregistré

23/10/17 à 13:33 - Mise à jour à 13:33

Source: Datanews

L'autorité aérienne américaine FAA plaide pour que les compagnies aériennes au niveau mondial n'autorisent plus dans la soute les ordinateurs portables en tant que bagage enregistré. Le risque d'explosion serait trop important.

Les Etats-Unis veulent interdire les ordinateurs portables en tant que bagage enregistré

© AFP

La FAA a effectué dix tests avec des ordinateurs portables pleinement chargés dans des bagages. Les appareils ont été placés à proximité d'un élément de chauffage destiné à simuler une hausse de la température de leur batterie, susceptible de provoquer une combustion.

C'est surtout en combinaison avec d'autres éléments comme un shampooing à sec ou du gaz d'aérosol qu'il y a un risque de déflagration, par laquelle le feu pourrait se propager si rapidement que le système d'extinction automatique ne serait plus d'aucune utilité. Des tests similaires avec d'autres matières, telles du dissolvant de vernis à ongles, provoquèrent une forte combustion, mais sans explosion.

La FAA a, selon l'agence AP, envoyé ses résultats à l'International Civil Aviation Organisation (ICAO), à savoir l'organisme des Nations-Unies qui fixe les règles dans le domaine aérien au niveau mondial. Le thème sera mis à l'agenda la semaine prochaine, afin d'implémenter ou non la recommandation de la FAA.

Le lithium représente un risque

La préoccupation de la FAA réside surtout dans le fait que la plupart des smartphones et ordinateurs portables utilisent des batteries au lithium. Celles-ci intègrent une assez grande quantité d'énergie dans un mini-boîtier et représentent donc un risque d'explosion spontanée en cas d'erreur de production ou d'exposition à une trop forte chaleur.

Il en résulte que conserver ce genre d'appareil dans la soute, à proximité d'autres produits inflammables ou accélérateurs d'incendie, constitue un risque accru. Ce n'est que si la batterie n'est chargée qu'à moins de 30 pour cent qu'elle s'avère suffisamment sûre.

Appareils sécurisés ou appareils protégés contre des attaques

La recommandation de la FAA, qui n'est provisoirement pas encore d'application au niveau international, contraste cependant avec d'autres règles de sécurité américaines. Comme la décision d'interdire les ordinateurs portables dans les avions provenant de certains pays à forte population musulmane.

Selon l'agence AP, cela est dû au fait qu'il s'agit de deux autorités différentes, où la première (Homeland Security) entend limiter le risque d'attaques et craint que les ordinateurs portables et smartphones puissent être utilisés à cette fin. Voilà pourquoi il convient dans le cas d'un appareil, même pleinement chargé, de pouvoir démontrer lors d'un contrôle qu'il s'agit d'un appareil qui fonctionne réellement. L'autre autorité qui se fait entendre aujourd'hui, est la FAA, qui se focalise sur la sécurité générale, comme la préoccupation de ne pas voir la soute être spontanément dévorée par les flammes.

Cela ne change provisoirement rien, mais si on modifie ultérieurement les règles, les compagnies aériennes devront relever le défi de communiquer sans équivoque sur ce que les passagers seront autorisés à emmener comme bagage à main et comme bagage enregistré.

Nos partenaires