Les entreprises belges particulièrement satisfaites de leurs sous-traitants

24/02/17 à 13:23 - Mise à jour à 13:23

Source: Datanews

En moyenne, les entreprises belges attribuent une note de 74 pour cent à leur partenaire d'externalisation de leurs services IT. La principale différence réside souvent dans la connaissance que le client lui-même a de la matière.

Les entreprises belges particulièrement satisfaites de leurs sous-traitants

© Getty Images/iStockphoto

Whitelance Research examine depuis quelques années déjà le degré de satisfaction des entreprises vis-à-vis des divers sous-traitants. Les meilleurs acteurs en matière d'externalisation sont Tata Consultancy Services, Econocom, Capgemini, Fujitsu et Sopra Steria, qui enregistrent tous un score de 80 pour cent. Mais l'immense majorité des sous-traitants obtient une note largement supérieure à septante pour cent.

Quel est le degré de satisfaction des entreprises belges vis-à-vis de leur fournisseur de services?"

Quel est le degré de satisfaction des entreprises belges vis-à-vis de leur fournisseur de services?" © .

"Les dix premiers classés fournissent en fait une qualité similaire, ce qui signifie donc que tout le monde effectue bien son travail et de manière mature. On observe aussi que les clients sont fidèles et ne changent donc pas rapidement de partenaire", explique Jef Loos, Head Sourcing Research Europe chez Whitelane Research.

En tout, Whitelane Research a passé en revue la réputation de 29 'outsourcers'. Mais il examine aussi pourquoi les clients externalisent leurs services IT. La principale raison (64 pour cent), c'est pour pouvoir se concentrer sur leur coeur de métier, suivi par le désir d'économies (56 pour cent) et par un accès aux moyens requis (43 pour cent).

Trois acteurs d'externalisation font moins bien que leurs concurrents. Verizon, IBM et BT se retrouvent au bas du classement de satisfaction avec respectivement des scores de 62, 62 et 58 pour cent.

Loos apporte cependant la nuance, selon laquelle la satisfaction dépend souvent de la connaissance du client lui-même: "Nous avons demandé aux utilisateurs finaux de juger notamment leurs propres compétences. On constate alors qu'ils s'estiment bons en transition et en gouvernance. Mais si on pose la même question aux vendeurs à propos de leurs clients, ils répondent que ceux-ci ont souvent une connaissance insuffisante de la matière."

Loos distille alors un sage conseil aux entreprises qui veulent externaliser leurs services IT: "Investissez plus de temps et d'énergie dans la gouvernance. La plupart des vendeurs font du bon travail, mais la différence en qualité d'externalisation réside souvent dans le client lui-même et dans sa connaissance de la matière."

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos