Les Belges ont massivement profité de la disparition des frais d'itinérance cet été

31/08/17 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Source: Belga

Les Belges ont été très nombreux à profiter cet été de la disparition, depuis le 15 juin, des frais d'itinérance au sein de l'UE. Les différents opérateurs télécoms constatent en effet une forte hausse en la matière.

Les Belges ont massivement profité de la disparition des frais d'itinérance cet été

. © REUTERS

Proximus a par exemple relevé une consommation de données mobiles dans les pays de l'UE six fois plus importante qu'en 2016. Même constat chez Telenet/Base, où les chiffres ont été quintuplés en un an, et chez Orange, où ils ont été multipliés par quatre.

D'après Proximus, les Belges hésitent désormais beaucoup moins à téléphoner, surfer et envoyer des SMS lorsqu'ils ne se trouvent pas en Belgique. La consommation de données mobiles a "explosé", étant multipliée par six, mais le nombre d'appels (+30%) et de SMS (qui ont doublé) est lui aussi en nette augmentation par rapport à l'année passée.

Du côté d'Orange, l'utilisation de données mobiles ces deux derniers mois a été quadruplée par rapport à l'été 2016. L'ex-Mobistar a enregistré une consommation moyenne en 'roaming' de 400 MB par client et par semaine dans l'UE. "Rien que pour le mois de juillet, moment où la plupart des Belges voyagent, plus de 500 TB de données mobiles ont été utilisées en roaming, contre 125 TB en juillet 2016", détaille-t-il. Les clients d'Orange ont appelé deux fois plus en vacances que l'an dernier et ont envoyé 1,6 fois plus de SMS que pendant l'été 2016.

Enfin, chez Telenet/Base, on constate "une nette évolution des usages de nos clients à l'étranger, surtout en ce qui concerne le data". Le trafic en la matière est en effet cinq fois plus élevé que durant l'été dernier. La tendance est également à la hausse pour les appels et SMS mais dans une moindre mesure, précise l'opérateur, qui ajoute ne pas encore pouvoir dégager de tendance générale en raison de l'effet saisonnier dû à l'été.

En savoir plus sur:

Nos partenaires