Les autorités rendront progressivement leurs sites web accessibles aux personnes souffrant d'un handicap

25/08/15 à 14:01 - Mise à jour à 14:01

Source: Datanews

Les pouvoirs et les entreprises publics ont l'ambition de rendre accessibles leurs sites web aux personnes souffrant d'une limite corporelle, mais sans pour autant brûler les étapes.

Les autorités rendront progressivement leurs sites web accessibles aux personnes souffrant d'un handicap

© istock

Même pas 15 pour cent des sites web belges sont aisément accessibles aux personnes souffrant d'un handicap, comme le contrôleur d'accessibilité d'Anysurfer l'a mis en évidence. Les autorités accusent également du retard, même si elles visent à changer la situation.

Voilà ce qui ressort d'une question parlementaire posée par le député fédéral Roel Deseyn (CD&V) au ministre en charge de l'Agenda Numérique Alexander De Croo qui demandera aujourd'hui même à Fedict que les sites web suivent les directives d'Anysurfer. Dans ce cadre, il convient aussi de mettre en place une concertation ICT avec les autres services publics.

Europe

Par contre, le fait est qu'au niveau fédéral, il n'y a pas de politique uniforme en vue de rendre tous les sites des autorités entièrement accessibles, même si De Croo soutient en la matière la (future) législation européenne. C'est ainsi que le Parlement européen a en février 2014 conçu un projet de directive qui fut approuvé par le Conseil européen en novembre 2014. Il reste cependant encore à attendre que le Parlement et le Conseil se mettent d'accord sur les aspects techniques. Ensuite, les états membre de l'UE disposeront de trois ans pour mettre la directive en pratique.

Belgique

En parallèle, une proposition de loi belge des parlementaires CD&V Roel Deseyn, Jef Van den Bergh et Nathalie Muylle est prête. Elle a été conçue pour obliger les instances publiques à rendre leurs sites web accessibles aux personnes souffrant d'un handicap visuel, auditif ou moteur. Seule exception prévue: si l'organisation concernée a une raison fondamentale de ne pas le faire. La proposition en question a été présentée en février 2014, mais n'a pas encore votée.

Ailleurs

En comparaison, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et la Grande-Bretagne obligent déjà ce genre de directive d'accessibilité. Aux Etats-Unis également, les entreprises qui fournissent des services aux autorités, se voient contraintes d'être pleinement accessibles. En Belgique, l'on incite certes à encourager le suivi des directives d'AnySurfer, mais il convient provisoirement d'attendre encore qu'une loi belge ou européenne oblige les sites web gouvernementaux à le faire.

Nos partenaires