Le syndicat IT belgo-indien jette l'éponge

12/12/08 à 10:00 - Mise à jour à 09:59

Source: Datanews

Les activités du syndicat belge SETCA dans le secteur IT indien sont réduites à leur plus simple expression.

Les activités du syndicat belge SETCA dans le secteur IT indien sont réduites à leur plus simple expression.

Le SETca, le syndicat socialiste pour les employés, a travaillé ces cinq dernières années avec l'ITPF (IT Professionals Forum), le groupe d'intérêt indien pour le secteur TIC. Les organisations ont même créé l'année dernière une 'affiliation partagée', grâce à laquelle les membres pouvaient compter sur un soutien aussi bien en Inde qu'en Belgique. "C'est notre rôle en tant que syndicat de veiller à ce que l'outsourcing ne soit pas synonyme de pertes d'emplois et de recul du statut social. C'est également notre mission de négocier la mise en place de tels processus, en accompagnant les travailleurs concernés", expliquait l'année dernière à Data News Erwin De Deyn, président du SETca.

"Les acquis sociaux doivent également être outsourcés: les pays qui accueillent de nouvelles activités doivent respecter des conditions de travail et de salaire correctes. A l'inverse, les informaticiens qui viennent travailler chez nous doivent bénéficier de nos conditions de travail et de salaire." Le projet représentait 100.000 EUR par an, une somme qui provenait en partie de la Collaboration au développement.

Interrogé sur l'état des lieux, Erwin De Deyn nous apprend que le projet a été stoppé au début de cette année. "Vu le financement de la Coopération au développement, il importait d'atteindre certains objectifs imposés par l'extérieur, comme d'autres fixés en interne. Mais aucun n'a été atteint." Erwin De Deyn fait aveu de "trop peu de dynamisme", ou plus concrètement: "trop peu d'accès aux entreprises, trop peu de membres, trop peu de dossiers syndicaux intéressants, ... Les réactions ont été largement insuffisantes. C'est pourquoi nous avons pris la décision douloureuse au début de cette année de jeter l'éponge." La SETca prend ses distances avec l'ITPF. Les activités du syndicat belge dans le secteur informatique indien sont réduites à des "contacts bilatéraux".

Les 100.000 EUR annuels que la collaboration avec l'ITPF a engloutis sont toutefois injectés dans un autre projet syndical en Inde. L'UNI, l'organisation internationale qui chapeaute le SETca, y démarre un syndicat pour le secteur du commerce sous le nom d'UNICOME. L'accent est placé sur 3 villes, à savoir Delhi, Bangalore et Hyderabad. "De grandes multinationales comme Metro, Carrefour et Wal-Mart viennent s'y installer. Nous pouvons donc y jouer un rôle. Et nous serons immédiatement beaucoup plus efficaces, déclare Erwin De Deyn. Nous avons déjà mis un pied dans des entreprises. Dans le magasin Metro d'Hyderabad, nous avons par exemple pu démarrer un dialogue avec la direction à la suite d'une action de trois jours. Ce qui ne veut pas dire que tout est réglé..." Le projet court jusqu'en 2011.

Nos partenaires