Le secteur ICT belge échappe au pire... peut-être

29/01/09 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

Source: Datanews

Le secteur ICT belge semble assez bien résister à la crise, selon l'étude annuelle effectuée par Agoria et consacrée à l'industrie technologique belge. Du moins... peut-être.

Le secteur ICT belge semble assez bien résister à la crise, selon l'étude annuelle effectuée par Agoria et consacrée à l'industrie technologique belge. Du moins... peut-être.

Le fait qu'en 2009, les coups les plus durs seraient ressentis dans les secteurs automobile et sidérurgique, c'était évident pour tout le monde, et l'étude d'Agoria le confirme. Au niveau du secteur technologique belge, on prévoit pour cette année un recul de l'activité économique de 5 pour cent et la perte de 10.000 emplois, alors que l'industrie automobile à elle seule régressera de quasiment 19 pour cent, avec 11 pour cent de pertes d'emplois.

Pour le secteur ICT belge, l'activité resterait plus ou moins stable (évolution nulle) par rapport à 2008, du moins 'si aucun projet important en cours n'est stoppé'. Pour ce qui est de l'emploi, l'étude évoque une hausse d'un demi pour cent. Quelque 57 pour cent des participants du secteur ICT ayant participé à l'étude tablent cette année encore sur une croissance des activités, y compris davantage d'externalisation, le besoin d'une plus grande efficience, etc. Par segments du marché, les entreprises ICT envisagent un possible recul des dépenses ICT de la part de l'industrie en raison d'un gel des investissements, alors que le secteur public restera stable. Leur principale inquiétude concerne les commandes du monde financier. Nombre de projets y étaient axés sur l'intégration des environnements ICT et sur la croissance, et pourraient être brusquement interrompus. D'autre part, il s'agit là du segment de marché, où le besoin d'une plus grande efficience se fera probablement le plus sentir ([cf.

Nos partenaires