29/06/16 à 13:04 - Mise à jour à 15:06

Le saut par-delà l'océan ne peut être un but en soi pour une start-up

CIOforum Belgian Business entend soutenir pleinement l'appel 'Retroussez-vous les manches, Hinssenois, finis les pélerinages' lancé par Bruno Segers. Même si les voyages dans la Silicon Valley peuvent être source d'inspiration, c'est quand même ici, chez nous, que les choses doivent se passer.

Le saut par-delà l'océan ne peut être un but en soi pour une  start-up

© iStock

Et qui se passent vraiment, qui plus est. C'est tout à la fois encourageant et navrant. Encourageant car cela démontre que le succès de la Silicon Valley n'est pas conditionné par un quelconque élément secret qui se trouverait par hasard dans son sol. Et navrant, parce que la recette n'est pas appliquée partout chez nous et que les succès locaux sont trop peu connus du grand public.

Partager

Le saut par-delà l'océan ne peut être un but en soi pour une start-up

Nous étions récemment les invités du Corda Campus à Hasselt et avons ainsi pu faire connaissance avec le Corda Incubator. Deux mots pour le décrire: fascinant et clarifiant. Il apparaît clairement que la recette secrète, sur laquelle repose la Silicon Valley, c'est la création d'un écosystème ouvert, où la connaissance et les expériences sont partagées de manière transparente. Cet écosystème est encadré par un réseau de contacts et par une expertise accessible au niveau à la fois financier, des ressources humaines et juridique. La créativité n'a pas besoin de plus pour prospérer. Quant à savoir si cela se traduit ensuite par une riche moisson, c'est un autre problème. Car pour y arriver, il faut y ajouter surtout de la sueur, de l'audace et de la passion.

Focalisons-nous localement aussi sur la levée des obstacles encore présents: bureaucratie, paperasserie et toutes formes d'ingérence durant la phase précoce de le création d'une entreprise. En outre, l'état d'esprit s'avère souvent déterminant. Il ne faut pas stigmatiser à tout prix les échecs, mais plutôt les considérer comme des expériences enrichissantes. Sur ce plan, il y a, selon nous, encore une opportunité à saisir par l'enseignement pour faire comprendre que l'échec fait aussi partie de l'apprentissage parce qu'il permet de tirer des leçons profitables. Le Corda Incubator semble l'avoir compris et le promeut activement. Patrick Kestens, CEO du Corda Incubator, le décrit comme suit: Experiment, Fail, Learn, Repeat. Nul doute que les autres centres d'incubation en Belgique appliquent la même approche.

En outre, faire connaissance avec un incubateur nous apprend que nous, organisations, ferions bien de renouer avec certaines compétences quelque peu disparues. L'innovation radicale exige en effet un tout autre état d'esprit qu'une organisation axée sur la continuité, la stabilité et le 'first time right' (bon du premier coup).

Ne donnons donc pas l'impression que le saut par-dessus l'océan doit devenir un but en soi. La Belgique peut et doit être une région à part entière, où l'entrepreneur se sent bien. Ne perdons surtout pas cela de vue et oeuvrons pour qu'il en soit ainsi. Personne n'a jamais encore perdu la vie à cause d'une bonne dose d'ambition. La foi dans nos capacités doit nous conduire encore plus loin que notre équipe de foot nationale.

Nos partenaires