Le registre national va rejoindre le nuage pour ne plus faire qu'un guichet numérique unique

16/06/17 à 13:10 - Mise à jour à 13:10

Source: Belga

Le gouvernement fédéral prépare un 'registre national dans le nuage'. Une vaste banque de données devrait mettre fin aux 589 registres de la population individuels des communes belges.

Le registre national va rejoindre le nuage pour ne plus faire qu'un guichet numérique unique

© Internet

Les ministres compétents Jan Jambon (N-VA) et Alexander De Croo (Open Vld) entendent ainsi supprimer un tas de tracasseries administratives, selon le journal De Tijd. Ils veulent présenter un projet de loi dans ce sens en automne.

L'objectif est d'utiliser le registre national comme l'axe central pour l'échange de données entre tous les services publics en cas de changements d'état civil. Voilà qui devrait générer de nombreuses nouvelles possibilités comme le transfert automatique d'un changement d'adresse à l'assurance maladie, au fournisseur télécom ou à la banque. L'employeur pourrait lui-même aussi demander en ligne un extrait de votre casier judiciaire, certes avec votre autorisation.

Concrètement, il y aura une clause 'opt-in', par laquelle les citoyens devront d'abord donner explicitement leur assentiment aux pouvoirs publics pour que ceux-ci transmettent des infos à des entreprises. En outre, il faudra prévoir des garanties pour un cryptage suffisant du numéro du registre national, afin que les entreprises ne puissent découvrir qui se dissimule là-derrière et que l'abus commercial soit exclu.

E-Box

La banque de données centrale ne sera du reste qu'un premier pas, selon De Tijd. Le but est de mettre au point une E-Box verrouillée, une sorte de boîte aux lettres numérique à partir de laquelle tout sera disponible: factures, fiches de salaire, documents de retraite, crédit-temps, allocations ou déclaration d'impôts.

Ce genre de système est dès à présent proposé par des entreprises telles Doccle et Zoomit pour des paiements privés. Le gouvernement entend y associer ses services l'année prochaine.

"La finalité, c'est que tout - factures, fiches de salaire, documents de retraite, crédit-temps, allocations ou déclaration d'impôts - aboutisse dans l'E-Box verrouillée et puisse être transféré d'un simple clic à partir de là", déclare De Croo dans De Tijd.

Source: Belga

Nos partenaires