Le "nearshore", de Casablanca à Tallinn

23/03/07 à 00:00 - Mise à jour à 22/03/07 à 23:59

Source: Datanews

Dans deux domaines différents, Atos Origin ouvre un centre de services informatiques au Maroc et Altiris va désormais mener des projets logiciels internationaux au départ de Tallinn. Point commun : le modèle "nearshore"

Externaliser des services vers des pays pas trop lointains (culturellement et géographiquement) afin de bénéficer d'une main-d'oeuvre locale qualifiée à moindre coût : c'est le concept visiblement en vogue de "nearshore", qui apparaît de plus en plus complémentaire à celui d' "offshore" (délocalisation de services vers l'Inde typiquement).La société de services informatiques Atos Origin crée un centre de services "nearshore" à Casablanca, qui fournira des services en intégration de systèmes et en outsourcing à destination des clients francophones (langue commune oblige). Les technologies qui y seront utilisées seront JE22, SAP, Oracle et les environnements mainframe, précise Atos Origin dans un communiqué. L'entreprise y investit 5 millions d'euros. L'objectif d'Atos Origin est d'employer 400 personnes au Maroc d'ici fin 2009 (contre une centaine actuellement). Autre exemple parmi les grands prestataires de services IT, EDS a récemment investi dans des capacités à Budapest.Dans un autre registre, la société américaine Altiris, spécialisée dans les logiciels de gestion d'infrastructure, annonce la création à Tallinn en Estonie d'une "software packaging factory", d'où seront menés des projets internationaux de packaging d'applications. Ces services seront assurés par une équipe d'ingénieurs spécialisés dans la technologie Microsoft Windows Installer (MSI) et dans le packaging des applications Windows. Le montant de l'investissement n'a pas été communiqué.

Nos partenaires