Le manque de connaissance mainframe

23/11/11 à 13:27 - Mise à jour à 13:27

Source: Datanews

... exposera les entreprises à pas mal de risques.

Le manque de connaissance mainframe

Le manque de connaissance du mainframe qui menace en raison du départ à la retraite de nombreux spécialistes en la matière, exposera les entreprises à pas mal de risques et leur coûtera très cher. Voilà ce qui ressort d'une enquête internationale réalisée par l'entreprise informatique Compuware auprès de 520 CIO, dont 30 du Benelux. 71 pour cent des CIO interrogés estiment que la menace du manque d'expertise mainframe impactera leur entreprise. Ils sont surtout préoccupés par la hausse des risques au niveau des applications (58 pour cent), par une réduction de la productivité (58 pour cent) et par davantage de projets accusant du retard (53 pour cent).

Une application mainframe qui ne fonctionne pas pendant une seule minute, peut, selon l'étude, entraîner 14.000 dollars de manque à gagner. Au Benelux, les CIO pensent qu'une panne d'une minute pourrait même coûter 20.000 dollars à l'entreprise.

L'enquête confirme le fait que les coûts et les risques déjà élevés menacent de croître encore en raison du manque de connaissance et d'expérience mainframe suite à la mise à la pension des spécialistes en la matière qui prennent de plus en plus de l'âge.

Les développeurs expérimentés sont importants pour les entreprises. Voilà pourquoi quasiment la moitié (43 pour cent) des dépenses mainframe opérationnelles est consacrée aux salaires des spécialistes du mainframe.

La perte de la connaissance et de l'expérience des personnes qui prendront leur retraite, engendrera une hausse des coûts, du fait que les développeurs inexpérimentés consacreront plus de temps à contrôler les applications mainframe. Cette courbe d'apprentissage implique qu'il y aura un risque accru d'erreurs et de perte de revenus suite à des problèmes au niveau des applications mainframe.

Parmi les CIO interrogés, 79 pour cent déclarent qu'une panne d'application mainframe constitue un risque professionnel majeur. Selon 78 pour cent d'entre eux, les applications mainframe resteront importantes pour les entreprises durant la prochaine décennie. 70 pour cent des CIO déclarent que les économies impliqueront plus de risques que d'avantages.

En savoir plus sur:

Nos partenaires