Le gouvernement a Popcorn Time dans sa ligne de mire

23/02/15 à 13:22 - Mise à jour à 13:23

La lutte contre le téléchargement illégal s'amplifie. Par l'entremise d'une législation plus sévère, le gouvernement fédéral entend mettre un terme à la progression de services très populaires comme Popcorn Time.

Le gouvernement a Popcorn Time dans sa ligne de mire

© Capture d'écran

Voilà ce qu'on peut lire dans le journal De Morgen. Alors que le téléchargement illégal de films et de séries créait l'année dernière encore quelques difficultés, il existe aujourd'hui des logiciels tels Popcorn Time qui le facilitent. Ils sont gratuits, d'excellente qualité et proposent une gamme plus étoffée que le service de diffusion vidéo Netflix.

Popcorn Time fonctionne de manière aussi conviviale, et l'utilisateur bénéficie même de sous-titres. Mais il est lui-même illégal, ce qui n'est pas toujours connu.

Quiconque lit attentivement les petits caractères des conditions d'utilisation, apprend cependant que dans certains pays, des peines sont prévues pour la propagation de matériel protégé par un droit d'auteur. Mais grâce à son joli logo et à son interface très facile d'emploi, le programme dégage un aspect très... normal. Le contraste est grand avec les réseaux poste à poste ou les groupes de nouvelles proposant autrefois des films et de la musique.

Prévoir rapidement un projet de loi

Le gouvernement Michel entend à présent prendre cette problématique à bras le corps. L'on est en train de préparer activement une proposition de loi qui devrait sortir ultérieurement cette année, peut-être déjà en mai. Elle devrait contenir des procédures claires visant à supprimer ou à bloquer nettement plus rapidement du contenu illégal sur internet. Dans le journal De Tijd, le porte-parole du ministre de l'agenda numérique Alexander De Croo (Open VLD) explique qu'il n'y a pas que Popcorn Time qui soit ciblé, mais aussi d'autres sites proposant du contenu illégal, comme des produits contrefaits.

Action de sensibilisation

L'on prévoit aussi des directives sur la façon dont les utilisateurs et les diffuseurs de contenus illégaux seront visés. Pour la première catégorie, tout semble indiquer que cela se limitera cependant à une action de sensibilisation.

L'on ne sait pas encore très bien ce que tout cela va signifier concrètement pour Popcorn Time. Quiconque utilise le service, tout en diffusant une vidéo, souvent de manière inconsciente, serait en même temps considéré comme utilisateur et fournisseur.

Blocage de sites

Précédemment, le gouvernement avait déjà mis fin à des sites torrent tels The Pirate Bay. A présent, d'autres sites encore pourraient être bloqués, ce qui fait que les utilisateurs ne pourraient plus installer le software nécessaire pour visionner illégalement des films. (JH/Belga)

En savoir plus sur:

Nos partenaires