Le directeur de Samsung condamné à cinq ans de prison

25/08/17 à 13:38 - Mise à jour à 13:50

Le patron de Samsung, Jay Y. Lee, sera emprisonné cinq années durant pour corruption, détournement et faux témoignage. Lee est considéré comme l'héritier du trône directorial au sein du groupe sud-coréen Samsung fondé par son grand-père, il y a quelque 80 ans.

Le directeur de Samsung condamné à cinq ans de prison

Lee Jae-yong a entendu aujourd'hui même le verdict du tribunal de Seoul © REUTERS

Une peine de prison de douze ans était réclamée à l'encontre de Lee Jae-Yong (49 ans), qui a continué de prétendre qu'il n'avait rien fait de répréhensible. Selon les plaignants, il y avait pourtant suffisamment de preuves qu'il avait versé 32,7 millions d'euros (après conversion) en pots-de-vin à une confidente de la présidente Park, qui s'est entre-temps retirée. En échange, Samsung aurait obtenu un soutien politique pour la fusion de deux de ses filiales. Cet accord permet à Lee de contrôler plus facilement son gigantesque groupe créé autrefois par son grand-père.

L'avocat de Lee a fait aussitôt savoir qu'il allait en appel du jugement rendu: "Nous sommes confiants et estimons que le jugement sera récusé."

Lee est en fait vice-président de Samsung Electronics et le fils du président du groupe Samsung. Son père avait été lui aussi déjà condamné pour participation à une opération de corruption. Il ne dut toutefois pas purger sa peine de trois ans de prison pour détournement et évasion fiscale.

Nos partenaires