Le Chirec dévoile son Innovative Hospital Datacenter

14/12/17 à 11:12 - Mise à jour à 14:05

Source: Datanews

Inauguré ce week-end, le nouveau site de l'hôpital Chirec à Delta (Bruxelles) est un petit bijou de technologie, notamment informatique. Petit tour du propriétaire avec son CIO, Olivier Remacle.

Le Chirec dévoile son Innovative Hospital Datacenter

Chirec © .

Quelques chiffres suffisent à montrer l'ampleur du projet : 140 .000 m2 sur 7 niveaux pour regrouper 7 sites (et bientôt un 8e), 500 lits, 4.300 collaborateurs et 314 millions € de budget de construction. Au niveau informatique, deux grands axes ont été privilégiés : d'une part, l'importance croissante de l'IT dans les différents départements (anesthésie, quartier opératoire, suivi du patient, etc.) et, d'autre part, la sécurité globale et le confort du patient. "Nous avons voulu concilier opportunisme et vision à long terme, insiste d'emblée Olivier Remacle, CIO. Car la stratégie métier est à la fois évolutive, réaliste et innovante. Du coup, nous avons voulu un hôpital numérique ultramoderne centré sur le patient, sachant que le socle technologique est prévu pour une dizaine d'années au moins."

Olivier Remacle, directeur informatique du Chirec : "Le socle technologique est prévu pour une dizaine d'années au moins."

Olivier Remacle, directeur informatique du Chirec : "Le socle technologique est prévu pour une dizaine d'années au moins." © .

Pour des questions de sécurité, tous les éléments ont été dédoublés, et pas seulement au niveau de l'informatique et du datacenter, mais aussi de l'alimentation en eau et électricité, du conditionnement d'air, de la protection incendie, etc.

Dans l'IT précisément, un tout nouveau datacenter a été construit avec Engie Cofely dans le cadre d'un contrat sur 4 ans. Doté d'un PUE (Power Usage Effectiveness) de 1,6 (et sans doute à terme de 1,4) et offrant une disponibilité de 99,980%, soit un 'near level 3', ce datacenter de 200 m2 comportera dans un premier temps 56 armoires de serveurs, soit une capacité occupée à 35%. Avec pour le 2e semestre 2018, un 2e datacentrer externalisé chez Cofely à Spy (Namur), interconnecté par lignes WAN à 10 Gbit/s dans le cadre d'un contrat d'Infrastructure-as-a-Service.

Par ailleurs, le site comptera 12.000 prises réseau, 850 points d'accès WiFi, 740 km de câble, 92 km de fibres optiques et 58 châssis de commutation LAN, avec téléphonie WiFi sur le réseau. Le parc de PC comptera 1.500 machines et 60 PC all-in-one ainsi que 250 chariots PC mobiles.

Le numérique sera omniprésent sur le site, avec notamment un nouveau quartier opératoire desservant 35 salles d'opération avec gestion vidéo numérique (les flux vidéo étant transcodés en flux IP pour permettre leur partage), 2 nouveaux bancs de radiothérapie (comportant 15 serveurs et 2 appliances) et 2 salles d'opération innovantes. Et dans un proche futur, l'hôpital envisage de déployer un medical body area network (BAN) ainsi que des applications de wearable medical BAN et de la radiologie avec images en 4K sur écran de 64 pouces.

Voici peu, le Chirec s'est vu décerner le Prix de l'Innovation Patient numérique (une plateforme dédiée au partage d'expériences sur les évolutions du monde médical et hospitalier) pour son projet Chirec Innovative Hospital Datacenter qui récompense le meilleur projet d'innovation technologique ou d'innovation d'usage dans le secteur des soins de santé en Belgique.

Ajoutons que d'autres grands projets hospitaliers sont en cours dans notre pays, et notamment à Charleroi où le nouveau Grand Hôpital de Charleroi verra le jour en 2002. Nous vous proposerons d'ailleurs dans le premier numéro de l'année de Data News une interview de son CIO, Pierre Jacmin.

Nos partenaires