Le chiffre d'affaires de la division 'enterprise' de Belgacom encore en recul

01/08/14 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Datanews

L''enterprise business unit' de Belgacom enregistre ce trimestre aussi une perte de chiffre d'affaires, même si les dégâts sont limités.

Le chiffre d'affaires de la division 'enterprise' de Belgacom encore en recul

Au deuxième trimestre, le Belgacom Group a fait mieux que prévu, et cela vaut aussi pour la division 'enterprise business unit' (EBU). Le chiffre d'affaires de cette dernière a certes régressé au deuxième trimestre de 7,6 pour cent en comparaison avec le trimestre correspondant de 2013, mais cela est dû en grande partie à la vente de Telindus France à Vivendi. Sur une base 'like-for-like' - une méthode de calcul ne prenant en compte que les activités comparables -, Belgacom évoque une perte annuelle de 0,6 pour cent seulement. L'entreprise distingue néanmoins quelques points positifs dans l'EBU.

C'est surtout dans les services mobiles que Belgacom déclare réaliser de nouveau une hausse de chiffre d'affaires (davantage de clients mobiles, des volumes 'roaming' plus élevés et un ARPU (average revenue per user) un peu meilleur). En tout, il est question pour la division EBU d'1.724.000 cartes SIM (Machine-to-Machine inclus), en hausse de 11,6 pour cent par rapport à fin juin 2013.

Dans les services purement ICT, Belgacom a également enregistré de nouveau une croissance organique (+2,9%). Au cours du premier semestre de l'année, 339 millions d'euros ont été tirés de l'ICT, ce qui représente une progression de 0,7 pour cent par rapport aux six premiers mois de 2013.

La tendance à la baisse dans la voix et données fixes reste comparable à celle du trimestre précédent. Même si l'EBU a généré cette année déjà plus d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires, c'est quand même 5,1 pour cent de moins que durant la période correspondante de l'an dernier (1,108 milliard d'euros).

Wholesale & BICS

La division 'service delivery engine & wholesale' du groupe essuie une perte de chiffre d'affaires sur une base annuelle de 9,7 pour cent en raison de la baisse des tarifs d'itinérance 'wholesale'. Les choses se sont mieux passées au niveau de BICS, la division carrier du Belgacom Group. BICS a en effet enregistré un deuxième trimestre stable, ce qui constitue une amélioration sensible par rapport au trimestre précédent où il était encore question d'un recul de 14 pour cent. BICS a pu réaliser un certain nombre de 'win-backs' et a vu l'utilisation vocale revenir à la normale chez des clients importants (des opérateurs au niveau mondial).

En savoir plus sur:

Nos partenaires