"Le 3G pas de taille face à l'augmentation du trafic de données"

01/10/09 à 10:40 - Mise à jour à 10:39

Source: Datanews

L'augmentation du trafic de données mobile devrait provoquer des problèmes de capacité sur les réseaux des fournisseurs mobiles. Entre 2009 et 2014, le volume du trafic 3G ou HSPA devrait croître d'un facteur vingt.

L'augmentation du trafic de données mobile devrait provoquer des problèmes de capacité sur les réseaux des fournisseurs mobiles. Entre 2009 et 2014, le volume du trafic 3G ou HSPA devrait croître d'un facteur vingt.

Voilà ce qu'attendent les analystes du cabinet d'études Unwired Insight. Depuis 2008, les fournisseurs de téléphonie mobile observent une hausse explosive du trafic de données sur leurs réseaux. L'utilisation croissante de téléphones intelligents (smartphones) incorporant un navigateur internet et des applications de données, est une cause importante de cette explosion des données, indiquent les analystes.

Selon eux, les utilisateurs migrent massivement du GPRS et UMTS vers le HSPA plus rapide. La disponibilité de cartes data, les coûts des abonnements data fixes et une meilleure couverture des réseaux contribuent à cette augmentation spectaculaire.

D'ici 2014, le trafic de données mobile croîtra d'un facteur vingt, selon les analystes qui basent leur calcul sur un grand nombre d'éléments, comme le nombre et le modèle d'appareils utilisant une connexion 3G, le type de services de données mobiles et leur fréquence d'utilisation, le remplacement des téléphones fixes par des GSM et la disponibilité des services TV, radio et multimédias lourds pour les smartphones.

Tous les services mobiles ne doivent pas transiter par des réseaux HSPA, font observer les analystes. C'est ainsi que toujours plus de GSM peuvent être connectés par WiFi à un réseau à haut débit fixe. L'utilisation de femtocells, ces mini-stations d'émission et de réception permettant d'améliorer la portée des GSM à l'intérieur des bâtiments et permettant aux utilisateurs d'appeler gratuitement en local, pourra aussi délester les réseaux 3G.

Pour résoudre les problèmes de capacité, les analystes conseillent aux opérateurs d'investir dans de nouvelles technologies comme le HSPA+ et le long-term evolution (LTE). Ces techniques peuvent traiter plus efficacement le trafic de données. Ce qui est très étonnant, c'est qu'ils recommandent de ne pas pratiquer des tarifs trop bas, afin de mettre en oeuvre une stratégie d'utilisation honnête (fair use) et de freiner le passage du GPRS et de l'UMTS vers le HSPA.

En collaboration avec Computable

Nos partenaires