Larry Page prépare des voitures volantes secrètes en dehors de Google

09/06/16 à 13:40 - Mise à jour à 13:39

Le fondateur de Google, Larry Page, finance avec sa fortune personnelle deux mystérieuses entreprises développant des voitures volantes.

Larry Page prépare des voitures volantes secrètes en dehors de Google

© .

Notre homme, qui a autrefois lancé Google conjointement avec Sergey Brin, envisage depuis assez longtemps déjà d'autres projets. Il semble donc les avoir trouvés en Zee.Aero et Kitty Hawk, selon l'agence Bloomberg. Ces projets sont très secrets, et Page tente lui-même de ne pas trop les ébruiter.

Selon Bloomberg, Page aurait déjà injecté quelque 100 millions de dollars dans la voiture volante, capable de décoller à la verticale. Avec cet argent, il a déjà pu effectuer des vols d'essai avec deux prototypes sur une base d'aviation à proximité de Mountain View.

Ce projet regroupe 150 personnes environ, et Page finance donc le tout lui-même. Le projet est dans ce sens comparable à Blue Origin du fondateur d'Amazon, Jeff Bezos. Cette entreprise d'aéronautique est aussi entièrement financée de manière privée. Il n'y du reste pas si longtemps que l'on a enfin su clairement ce que l'on y faisait.

Page croit réellement en l'avenir des voitures volantes et dispose avec sa fortune personnelle de quelque 37 milliards de dollars de quoi mener à bien le projet. Selon d'aucuns, les voitures volantes seraient appelées à un bel avenir. Elles s'avéreraient même plus pratiques que les voitures autonomes car elles ne pâtiraient pas des routes surchargées, des enfants qui traversent intempestivement et d'autres éléments imprévisibles.

De Page, l'on sait qu'il s'occupe toujours moins des affaires quotidiennes d'Alphabet. L'année dernière, la direction de Google a été cédée à Sundar Pichai, de sorte que Page et Brin peuvent avec Alphabet s'occuper d'autres domaines. Page participe régulièrement à d'obscures conférences et tente d'approfondir de nouvelles technologies en rencontrant des développeurs.

Il n'est donc pas tellement étonnant qu'il se lance dans ce genre de projet, mais ce qui l'est plus, c'est qu'il le fasse en dehors d'Alphabet qui est, rappelons-le, la maison mère de Google. Car cette entreprise n'est depuis longtemps déjà plus le moteur de recherche par lequel tout commença autrefois. La santé et le projet de la voiture autonome y retiennent à présent une grande attention. La voiture volante y serait donc parfaitement à sa place aussi.

Nos partenaires