La migration vers Windows 10 toujours plus imposée

11/09/15 à 13:48 - Mise à jour à 13:48

Microsoft se fait toujours plus pressante pour le passage à Windows 10. Même les utilisateurs n'ayant pas sollicité les fichiers d'installation, les reçoivent quand même via Windows Update.

La migration vers Windows 10 toujours plus imposée

© Capture d'écran YouTube

Avant l'introduction officielle de Windows 10, il était encore question d'une aimable invitation lancée aux propriétaires d'un PC approprié d'accepter de mettre à niveau vers le nouveau système d'exploitation, dès qu'il serait disponible. Nombreux sont ceux qui jugeaient déjà importun le petit utilitaire apparaissant en bas et à droite de leur écran avec cette question. Or voici que Microsoft augmente encore la pression. Tout propriétaire d'un PC ad hoc reçoit automatiquement les fichiers d'installation de Windows 10. Microsoft confirme le recours à Windows Update pour ce faire. Un lecteur de The Inquirer a été le premier à dénoncer l'action de Microsoft.

Davantage de requêtes de mise à niveau

A chaque redémarrage, l'utilisateur voit apparaître un message demandant quand l'installation peut être démarrée. Pour Microsoft, il s'agit là probablement d'une tentative d'inciter de manière accélérée les personnes moins au fait du système d'exploitation de leur PC à se décider à migrer. L'entreprise court ainsi le risque de contrarier sérieusement les autres utilisateurs. Il y a en effet suffisamment d'utilisateurs qui sont très satisfaits de Windows 7 ou 8.1 et qui préfèrent donc postposer le plus longtemps possible la mise à niveau vers Windows 10.

Et ces utilisateurs sont donc à présent aussi toujours plus incités à migrer. De plus, l'action non sollicitée de Microsoft entraîne pas mal de répercussions. C'est ainsi que le téléchargement des fichiers d'installation va de pair avec quelques giga-octets de trafic réseau. Les personnes qui paient en fonction du volume rapatrié, ne sont tout spécialement pas heureuses de cette situation.

Et c'est sans compter que les fichiers d'installation occupent de l'espace mémoire sur le PC, espace qui ne peut plus servir à d'autres fins.

Echappatoire possible

Microsoft a cependant publié une instruction permettant d'éviter cette action de mise à niveau. Mais le hic, c'est qu'elle empêche aussi le rapatriement automatique des mises à jour sécuritaires. L'on peut dès lors se poser la question de savoir si les utilisateurs finaux et en fin de compte aussi Microsoft ne mettent pas ainsi la charrue avant les boeufs.

The Register fait observer que les fichiers d'installation de Windows 10 peuvent être supprimés au moyen de 'Nettoyage disque' (Disk Cleanup) qui se trouve sous les accessoires de bureau.

Source: Automatiseringgids

En savoir plus sur:

Nos partenaires