La gouvernance IT face la récession

22/05/09 à 09:00 - Mise à jour à 08:59

Source: Datanews

Face à la récession, les CIO doivent participer activement à la réduction des coûts et à la rationalisation, estime une récent étude de CIOnet auprès de ses membres (48 CIO interrogés, dont 75% en Belgique, 23% aux Pays-Bas et 2% au Luxembourg).

Face à la récession, les CIO doivent participer activement à la réduction des coûts et à la rationalisation, estime une récent étude de CIOnet auprès de ses membres (48 CIO interrogés, dont 75% en Belgique, 23% aux Pays-Bas et 2% au Luxembourg).

Quatre priorités majeures ont été dégagées. D'abord, une meilleure gestion de l'IT par une renégociation des contrats avec les fournisseurs et prestataires de services (pas seulement au niveau des coûts, mais aussi des niveaux de service, éventuellement réduits en concertation avec le business), une variabilisation des coûts et la mise en oeuvre d'outils de benchmarking.

Secundo, la réduction des dépenses d'investissement en capital (Capex) grâce à un calcul de ROI et à une justification plus fine des investissements, tout en intensifiant l'automatisation des processus.

Tertio, la baisse des dépenses de fonctionnment (Opex) grâce à la virtualisation, la consolidation, la centralisation des contrats d'impression ou de télécoms, etc. Enfin, l'IT pourrait contribuer à réduire les dépenses métier, par exemple par le déploiement d'outils de communication (téléconférence, visioconférence, outils collaboratifs) et d'outils d'aide à la décision (en planification, prévision, décisionnel, etc.).

"La réduction de l'Opex est considérée par les CIO comme du day-to-day normal, d'où peut-être qu'elle n'est pas vue comme la priorité majeure. Mais la crise est une opportunité pour l'IT de se rapprocher du business et analyser plus finement le rapport coûts/bénéfices. Bref, d'implémenter une gouvernance de projet", analyse Louis Mahy, CIO de Record Bank.

Nos partenaires