La France prépare un nouveau service de messagerie

17/04/18 à 13:34 - Mise à jour à 13:34

Suite au scandale de confidentialité qui secoue Facebook, la France est en train d'expérimenter une plate-forme de messagerie auto-développée. D'ici l'été, elle devrait remplacer des applis telles WhatsApp pour tous les politiciens de l'Hexagone.

Il existe actuellement déjà tout un éventail d'applis de communication qui cryptent les messages, telles Telegram, WhatsApp ou encore Signal. Dans le prolongement du scandale Cambridge Analytica et de l'intérêt accru accordé au respect de la vie privée, la France annonce avoir perdu confiance dans les applis de cryptage internationales, qui ne disposent pas de serveurs sur son territoire. "Il nous faut mettre au point une plate-forme de messagerie sécurisée qui ne soit pas cryptée par les Etats-Unis ou la Russie. En raison des atteintes aux données, comme dans le cas récent de Facebook, il nous paraît plus intéressant de prendre notre sort entre nos mains."

Voilà pourquoi la France prépare à présent sa propre plate-forme de messagerie sécurisée. L'appli serait basée sur un logiciel open source, sans qu'on sache lequel précisément pour l'instant. Le cryptage bout-à-bout de Signal pourrait être l'une des options retenues. Signal est en effet dès à présent considérée par beaucoup comme la norme industrielle en matière de cryptage de messages. Ce cryptage est du reste utilisé par WhatsApp.

Actuellement, la plate-forme est testée par une vingtaine de fonctionnaires français dans le but de l'imposer d'ici l'été à toutes les instances politiques du pays. Ultérieurement, l'appli devrait aussi être mise à la disposition de tous les citoyens, même si l'amélioration de la sécurité des communications officielles demeure l'objectif principal.

En savoir plus sur:

Nos partenaires