La croissance se poursuit dans l'ICT en Belgique

29/12/16 à 13:56 - Mise à jour à 13:56

Source: Datanews

Au cours de l'exercice 2015, les 1.000 plus grandes sociétés ICT de Belgique ont progressé cumulativement de près de 8%, tant en chiffre d'affaires qu'en effectifs.

La croissance se poursuit dans l'ICT en Belgique

Bruxelles vue du ciel. © Belga

38,89 milliards €: tel est le chiffre d'affaires réalisé par les 1.000 plus grandes sociétés de Belgique pour l'exercice 2015 - les chiffres du Trends Top. Pour l'exercice 2014, ce chiffre était encore de 35,79 milliards €, soit une croissance de pas moins de 8%. L'an dernier, nous faisons le même type calcul pour en arriver à une augmentation d'environ 6% et ce, après quelques années de 'croissance nulle'.

La reprise entamée en 2014 se poursuit donc en 2015. L'économie belge globale a d'ailleurs progressé de 1,4% en 2015, ce qui représente la plus forte hausse depuis 2011, comme il ressort des chiffres de la Banque nationale.

Pour sa part, la croissance des 1.000 plus grandes sociétés ICT s'élève cependant à 8%. Ce qui signifie que le secteur ICT a fait mieux en 2015 que l'économie dans son ensemble. Certes, il ne s'agit ici 'que' des 1.000 plus grandes sociétés ICT, mais leur croissance cumulée paraît nettement supérieure à celle de la croissance globale.

Autre élément encourageant : l'emploi dans ces 1.000 grande entreprises a également augmenté. Au total, 98.385 personnes étaient employées par ces sociétés, contre 95.201 sur l'exercice 2014. Il va de soi que ces chiffres ne prennent pas en compte les effets de l'outsourcing et de l'offshoring ou l'engagement d'informaticiens, de consultants et de chefs de projets indépendants à titre temporaire.

Pas de grands bouleversements

Les 5 plus grandes sociétés de 2014 continuent à former le top 5 de 2015 et voient également toutes leur chiffre d'affaires progresser. Pour sa part, Avnet Europe a connu une hausse spectaculaire de pas moins de près de 700 millions € par rapport à 2014. Du coup, le distributeur ICT détrône Proximus de sa position de n° 1 de l'ICT Top 1.000, comme nous l'anticipions dans ces colonnes dès l'an dernier. Bref, une belle performance ! L'honnêteté nous oblige toutefois à préciser que ces chiffres impressionnants s'expliquent largement par le fait qu'Avnet possède son siège central pour l'Europe dans notre pays et consolide donc son chiffre d'affaires en Belgique. Le chiffre d'affaires propre au Benelux s'élève lui à un peu plus de 321 millions €, comme l'indiquent les comptes annuels d'Avnet Europe. Cela dit, alors qu'Avnet Europe distribuait surtout par le passé des composants, elle commercialise désormais plutôt des solutions. C'est ainsi qu'elle compte maintenant à son catalogue NetApp et Cisco par exemple. De même, la société entend s'imposer aussi dans le cloud.

Pour sa part également, l'opérateur de messages financiers S.W.I.F.T. a continué à progresser en termes de chiffre d'affaires en 2015, passant à 643 millions € contre 581 millions € en 2014. Du coup, la société passe de la 12e à la 9e place. HP et IBM continuent leur descente, IBM sortant pour la première fois du top 10. Agfa HealthCare poursuit pour sa part sa remontée dans le top 10 pour se retrouver à la 7e place.

Pour le reste, peu de grands changements. Melexis continue à afficher une croissance soutenue, de même que Crystal Computing - le datacenter de Google à Mons - qui gagne quelques places, de la 22e à la 18e.

Rachats et consolidations

Comme chaque année, le classement fait ressortir des entreprises qui progressent ou baissent subitement. Souvent, l'explication réside dans des écritures comptables, notamment la scission d'une société en plusieurs entités commerciales ou juridiques, ou encore la consolidation d'activités sur un seul et même exercice fiscal.

Voilà qui explique notamment la différence entre Telenet Group (8e place) et Telenet (3e place) puisque Telenet Group est l'ancienne Base. Telenet a repris Base, mais ce rachat n'a été finalisé qu'au début de 2016. En d'autres termes, l'opération ne se reflète pas (encore) sur l'exercice 2015, même si la dénomination de l'entreprise avait déjà été changée.

Pour de nombreuses autres sociétés IT étrangères, il arrive qu'une partie du chiffre d'affaires généré dans notre pays soit comptabilisé à l'étranger, suite à l'internationalisation et à la globalisation. Mais il y a également d'autres explications, comme l'absence apparente de noms connus tels que Cronos. En l'occurrence, Cronos se compose de dizaines de filiales qui ont chacune leur reporting propre et ne sont pas consolidées.

Le top 10

  1. Avnet Europe
  2. Proximus
  3. Telenet
  4. BICS
  5. Tech Data
  6. Orange Belgium
  7. Agfa HealthCare
  8. Telenet Group
  9. S.W.I.F.T.
  10. HP Belgium

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos