La Commission européenne préfère l'iPhone et HTC au BlackBerry

05/08/10 à 11:48 - Mise à jour à 11:48

Source: Datanews

La Commission européenne va équiper ses collaborateurs de téléphones intelligents (smartphones) d'Apple et de HTC. "Nous avons jugé ces deux marques les plus appropriées", a déclaré le porte-parole de la Commission. Le BlackBerry n'a donc pas été retenu. Il s'agit d'une semaine difficile pour Research In Motion, l'entreprise qui fabrique les smartphones BlackBerry. Tout récemment en effet, l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis annonçaient que les messages et les services internet Blackberry seraient bientôt bloqués pour des raisons de sécurité, alors que l'on parle maintenant de faire de même en Inde.

La Commission européenne préfère l'iPhone et HTC au BlackBerry

La Commission européenne va équiper ses collaborateurs de téléphones intelligents (smartphones) d'Apple et de HTC. "Nous avons jugé ces deux marques les plus appropriées", a déclaré le porte-parole de la Commission. Le BlackBerry n'a donc pas été retenu.

Il s'agit d'une semaine difficile pour Research In Motion, l'entreprise qui fabrique les smartphones BlackBerry. Tout récemment en effet, l'Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unis annonçaient que les messages et les services internet Blackberry seraient bientôt bloqués pour des raisons de sécurité, alors que l'on parle maintenant de faire de même en Inde.

Voici à présent que l'on apprend que la Commission européenne opte pour les appareils d'Apple et de HTC pour ses employés et non pas pour les modèles de Mike Lazaridis. Depuis 2003, la Commission européenne utilise des PDA de Q-Tek (aujourd'hui HTC), mais en 2008, elle s'est mise en quête de nouveaux appareils.

De l'évaluation qui s'ensuivit, ce ne sont pas les BlackBerry qui furent évalués comme les appareils les plus appropriés pour la voix et le mail, mais bien les téléphones intelligents d'Apple et d'HTC. "Voilà pourquoi la Commission opte depuis lors aussi pour ces deux plates-formes", ajoute le porte-parole de la Commission.

Le choix de l'iPhone et d'HTC résulte de la prise en considération de nombreux critères, dont la sécurité, l'impact financier, la durabilité, les possibilités d'intégration dans l'infrastructure de la Commission et, surtout, l'ouverture aux nouvelles idées et technologies.

Quelque 2.500 des 32.000 collaborateurs de la Commission peuvent donc s'attendre dans les prochaines semaines et mois à recevoir un appareil d'Apple ou de HTC.

Source: CNET

En savoir plus sur:

Nos partenaires