La Commission européenne entame une enquête sur le rachat de NXP par Qualcomm

13/06/17 à 13:29 - Mise à jour à 13:29

Source: Datanews

La Commission européenne ouvre une enquête antitrust sur le projet de rachat par Qualcomm de l'entreprise néerlandaise NXP Semiconductors.

La Commission européenne entame une enquête sur le rachat de NXP par Qualcomm

© Reuters

Qualcomm, le plus grand fabricant de puces pour téléphones mobiles au monde, avait annoncé ce rachat en octobre de l'année dernière. La firme entend reprendre l'entreprise néerlandaise NXP, qui fabrique des semi-conducteurs, pour un montant de 47 milliards de dollars (quelque 43 milliards d'euros). Il s'agirait là du plus important rachat de l'histoire du secteur des puces IT. La Commission européenne craint cependant que cet accord entraîne "une hausse des prix, une diminution du choix et un ralentissement de l'innovation dans l'industrie des semi-conducteurs", selon l'institution.

C'est là un deuxième cheveu dans la soupe de Qualcomm. Précédemment en effet, des actionnaires de NXP avaient protesté contre le deal qui, selon eux, évaluait trop faiblement la valeur de l'entreprise néerlandaise. Le fabricant de puces américain y a déjà réagi. "Cette acquisition s'avère complémentaire", écrit l'entreprise dans un communiqué. "Qualcomm s'attend à ce que la transaction soit entérinée d'ici la fin de 2017." La Commission a jusqu'au 17 octobre de cette année pour prendre sa décision.

Nos partenaires