La BSA renforce sa lutte contre les logiciels d'entreprise illégaux

28/02/13 à 15:40 - Mise à jour à 15:40

Source: Datanews

En 2012, l'on a recensé 68 pour cent d'actions juridiques en plus contre des logiciels illégaux utilisés dans les entreprises. La BSA planifie une nouvelle campagne afin de réduire l'abus dans le domaine du software par les sociétés.

La BSA renforce sa lutte contre les logiciels d'entreprise illégaux

Les chiffres proviennent de la BSA | The Software Alliance elle-même. Cette organisation contrôle les entreprises à l'échelle mondiale pour voir si elles disposent bien des licences adéquates pour les logiciels qu'elles utilisent vraiment. Selon l'organisation, le nombre d'actions juridiques en la matière a crû de 68 pour cent. Les coûts pour les entreprises mêmes ont augmenté de 35 pour cent par rapport à 2011.

La BSA n'a pas précisé combien d'actions avaient été effectuées en Belgique ou au Benelux. L'organisation a uniquement révélé qu'elle réalisait "quelques contrôles par semaine". Elle ajoute toutefois que dans l'ensemble de la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient et Afrique), un peu plus de deux mille actions ont eu lieu en 2012.

La BSA |The Software Alliance lutte au nom des grands éditeurs de software contre l'utilisation de logiciels illégaux au travail. Adobe, Autodesk, Apple, Microsoft, Oracle et SAP notamment en sont membres.

Mais la BSA a souvent aussi fait l'objet de critiques quant à sa façon de faire. C'est ainsi qu'elle effectue des descentes soudaines dans des entreprises, généralement sur base de révélations d'indicateurs, et les entreprises doivent alors lui présenter leurs licences. Si elles ne le peuvent pas, l'organisation propose un arrangement à l'amiable comme alternative à un procès. Si les entreprises ne sont pas d'accord, la BSA pouvait précédemment confisquer des appareils. Suite à un arrêté de 2011, elle ne le peut toutefois plus.

A l'entendre, la BSA recourt à des pratiques correctes et vérifie surtout l'utilisation réelle du software. Elle infligera ainsi une amende plutôt au PC d'un membre du personnel qu'à un vieil ordinateur rangé dans la cave de l'entreprise. Il n'empêche que cela reste un drame pour les entrepreneurs, lorsque leur entreprise ne peut subitement fonctionner une demi-journée durant à cause d'un contrôle.

Selon l'organisation, un logiciel professionnel sur quatre est installé illégalement en Belgique. Pour lutter contre ce problème, la BSA envisage un programme de conscientisation et une campagne s'adressant aux entreprises, afin qu'elles gèrent leurs logiciels de manière plus efficiente.

En savoir plus sur:

Nos partenaires