L'UZ Brussel va utiliser un logiciel pour réduire le nombre de décès

30/06/11 à 12:01 - Mise à jour à 12:01

Source: Datanews

La Clinique Universitaire (UZ) de Bruxelles a mis au point un système électronique permettant de suivre les fonctions vitales des patients, comme la tension, la température et le pouls. Grâce au logiciel, l'"Electronic Modified Early Warning Score" (e.m.EWS), l'UZ espère diminuer le nombre de décès en son sein.

L'UZ Brussel va utiliser un logiciel pour réduire le nombre de décès

La Clinique Universitaire (UZ) de Bruxelles a mis au point un système électronique permettant de suivre les fonctions vitales des patients, comme la tension, la température et le pouls. Grâce au logiciel, l'"Electronic Modified Early Warning Score" (e.m.EWS), l'UZ espère diminuer le nombre de décès en son sein.

Une équipe de l'UZ Brussel, sous la direction d'Ives Hubloue et de Door Lauwaert, s'est chargée du développement du programme qui a été présenté ce mercredi.

Le principe d'e.m.EWS est très simple. Si les valeurs des fonctions vitales d'un patient sont indiquées dans son dossier électronique, le programme attribuera automatiquement un score d'1 à 6. Plus faible sera le score, plus prestement le personnel médical devra intervenir. Le logiciel indique aussi les traitements à prévoir par le personnel infirmier.

Il en résulte donc une intervention plus rapide, dès que l'état du patient se détériore, selon Ives Hubloue du service des urgences: "Les premiers signaux d'un arrêt cardiaque par exemple sont présents six heures avant déjà. Ce système permet de mieux analyser ces signaux. L'on évite ainsi de devoir intervenir, lorsqu'il est en fait déjà trop tard."

Une étude réalisée aux Pays-Bas a démontré que le nombre de décès en clinique a pu être réduit de dix pour cent en réagissant mieux aux changements intervenus dans les fonctions vitales, selon l'urgentiste. Il espère que le système informatique veillera aussi à diminuer les décès au sein de l'UZ.

Une version papier du système avait déjà été testée par le personnel soignant des services Cardiologie et Neurochirurgie en septembre et octobre 2008. Selon l'UZ, les résultats avaient été "époustouflants". Le nombre d'interventions de la part de l'équipe de réanimation interne, qui doit opérer en cas d'urgence, avait diminué de respectivement 85 et 66 pour cent dans ces services.

Le système qui, selon Hubloue, "est unique dans la manière dont il est appliqué ici", est utilisé depuis quelques semaines déjà dans plusieurs services de l'UZ. A court terme, il devrait être introduit dans l'ensemble de la clinique.

Il est possible qu'ensuite, il soit aussi utilisé dans d'autres hôpitaux, car plusieurs cliniques belges ont déjà manifesté leur intérêt pour ce système, toujours selon Hubloue.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires