L'appli belge de paiements recueille 605.000 euros

20/01/15 à 14:26 - Mise à jour à 14:27

Source: Datanews

Lors d'une première phase d'investissements, la startup belgo-néerlandaise Sign2Pay a récolté 605.000 euros auprès de quelques business angels belges et néerlandais. Parmi les principaux investisseurs, relevons les noms d'Arco van Nieuwland et de Lucas Brentjens, respectivement fondateur et ex-CEO d'Exact Software.

L'appli belge de paiements recueille 605.000 euros

. © .

La startup 'fintech' Sign2Pay permet de payer au moyen d'un appareil mobile. Le consommateur doit simplement apposer sa signature à l'écran de son smartphone ou de sa tablette pour vérification. L'appli Sign2Pay s'assure ensuite que le montant soit débité automatiquement du compte.

L'appli analyse au moyen d'un algorithme spécial des centaines de points de données dans une seule et même signature. Pour le vendeur, elle offre un niveau de sécurité similaire à celle de l'authentification biométrique, ce qui est nettement plus sûr que les mots de passe ou code pin traditionnels. Autre avantage: la technologie n'exige aucun appareil supplémentaire, comme un lecteur de carte, un scanner d'empreintes digitales ou autre. L'appli peut aujourd'hui traiter les paiements de plus de 3.700 banques européennes dans 18 pays.

Lors des 'Webwinkelvakdagen' néerlandais, qui démarreront le mercredi 21 janvier 2015 à Utrecht, Sign2Pay lancera un plug-in pour petits magasins web. Ce module sera compatible avec le 'webshop-software' tel Magento, WooCommerce et Prestashop. Voilà qui devrait veiller à ce que les commerçants en ligne plus modestes puissent eux aussi recevoir des paiements bancaires par le biais de signatures.

Sign2Pay a été fondée par les entrepreneurs Nicolas Mertens, Nick Lloyd et Tom Schouteden et ce, dans le giron de l'accélérateur Telenet Idealabs anversois. Il y a deux mois, le trio a tenu son appli sur les fonts baptismaux lors du prestigieux événement TechCrunch Disrupt à Londres.

"Dès avant le lancement officiel, nous avions observé que des investisseurs tels Arco van Nieuwland et Lucas Brentjens s'intéressaient à notre technologie et étaient prêts à y investir", affirme le fondateur Nicolas Mertens. "A ce moment déjà, des institutions telles iMinds avaient également plongé la main dans leur portefeuille."

"Grâce à cette injection financière, nous pourrons encore étoffer notre équipe de vendeurs et attirer des acteurs de M-commerce en vue et ce, tant aux Pays-Bas qu'en Belgique", ajoute-t-il encore. "Le prochain pas devrait être une nouvelle phase de financement, afin que puissions nous internationaliser et déployer notre application dans le reste de l'Europe."

Au bout de deux mois, Sign2pay a, à l'entendre, un magasin web par jour en ligne qui se dit intéressé par l'appli de paiement. En tout, l'appli compterait déjà un millier d'utilisateurs. Pour 2015, il serait question de réaliser quelques 'importantes' intégrations et de pouvoir attirer quelques clients de poids.

En savoir plus sur:

Nos partenaires