Israël avait testé Stuxnet dans un centre nucléaire propre

17/01/11 à 12:00 - Mise à jour à 12:00

Source: Datanews

Dans le centre nucléaire Dimona fortement sécurisé, l'on trouve quasiment les mêmes machines d'enrichissement de l'uranium que dans le centre nucléaire iranien Natans.

Israël avait testé Stuxnet dans un centre nucléaire propre

Dans le centre nucléaire Dimona fortement sécurisé, l'on trouve quasiment les mêmes machines d'enrichissement de l'uranium que dans le centre nucléaire iranien Natans.

Le mystérieux virus informatique Stuxnet, qui avait réussi, fin de l'année dernière, a paralysé en grande partie des installations atomiques iraniennes, a été mis au point et testé par Israël et les Etats-Unis dans le centre nucléaire Dimona ultra-protégé dans le désert de Negev, dans le sud d'Israël. Voilà ce qu'on peut lire dans le New York Times.

A Dimona, l'on trouve quasiment les mêmes machines d'enrichissement de l'uranium que dans le centre nucléaire iranien Natans. "Pour tester le virus, il faut connaître les machines", déclare un expert atomique américain dans le New York Times. "Israël a expérimenté le ver. Voilà pourquoi ce dernier est si efficace", ajoute-t-il.

L'Iran avait reconnu en octobre dernier que des milliers d'ordinateurs avaient été contaminés par le virus. Selon le journal américain, Stuxnet avait paralysé un cinquième des installations atomiques iraniennes.

Source: Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires