IRIS absorbée par Canon

19/09/12 à 12:13 - Mise à jour à 12:13

Source: Datanews

Canon va reprendre entièrement le spécialiste belge de la gestion électronique de documents IRIS. Le groupe électronique japonais propose 44,50 euros par action, ce qui représente une plus-value de 49,8 pour cent par rapport au dernier cours boursier. En 2009, Canon avait déjà acquis une participation minoritaire de 17 pour cent dans l'entreprise cotée en Bourse en désintéressant partiellement la direction et les partenaires tels Ackermans & van Haren. Du reste, il était déjà clair à l'époque que les deux entreprises misaient sur une collaboration de longue durée. La démarche actuelle de Canon n'est donc absolument pas une surprise.

IRIS absorbée par Canon

Canon va reprendre entièrement le spécialiste belge de la gestion électronique de documents IRIS. Le groupe électronique japonais propose 44,50 euros par action, ce qui représente une plus-value de 49,8 pour cent par rapport au dernier cours boursier. En 2009, Canon avait déjà acquis une participation minoritaire de 17 pour cent dans l'entreprise cotée en Bourse en désintéressant partiellement la direction et les partenaires tels Ackermans & van Haren. Du reste, il était déjà clair à l'époque que les deux entreprises misaient sur une collaboration de longue durée. La démarche actuelle de Canon n'est donc absolument pas une surprise.

IRIS est spécialisée dans la gestion électronique de documents. L'entreprise est cotée à la Bourse de Bruxelles depuis 1999 et a enregistré l'année dernière un chiffre d'affaires de 121,3 millions d'euros. Elle occupe plus de 500 personnes dans plusieurs pays et dispose en Belgique de filiales à Louvain-la-Neuve, Vilvorde et Brasschaat. Canon intègre la technologie d'IRIS à ses photocopieurs, scanners et imprimantes.

Canon propose à présent 44,50 euros par action, soit une moitié de plus que le cours de 29,70 euros de l'action IRIS ce mardi matin. "L'offre porte sur l'ensemble des 1.550.282 actions qui ne sont pas encore en la possession du soumissionnaire", déclare-t-on chez l'autorité boursière FSMA.

Si Canon met la main sur 90 pour cent plus une action au minimum et si elle satisfait aux autres conditions, elle lancera une offre de rachat. IRIS disparaîtra alors de la Bourse, tout comme cela fut précédemment déjà le cas pour d'autres perles belges telles Metris, Icos Vision Systems, Ubizen et bien d'autres.

"Nous sommes ravis d'avoir franchi ce cap pour le groupe et fiers aussi que Canon veuille intégrer notre entreprise", affirme Pierre de Muelenaere, directeur et fondateur d'IRIS, dans un communiqué de presse. Le conseil d'administration a approuvé le rachat à l'unanimité.

Nos partenaires