Google et Microsoft peuvent assister les autorités dans le cadre de la cybersécurité

19/01/17 à 14:04 - Mise à jour à 14:03

La présence de chefs d'entreprises majeures au Forum économique mondiale de Davos est une chance unique pour le monde politique belge de nouer des contacts plus ciblés et intéressants. Le Premier ministre Charles Michel y a ainsi rencontré le président de Microsoft, Brad Smith, et le vice-président de Google, Kent Walker. Son objectif: tenter d'impliquer ces entreprises privées dans une politique relative à la cybersécurité.

Google et Microsoft peuvent assister les autorités dans le cadre de la cybersécurité

Kent Walker, Charles Michel © Belga

Le Centre pour la Cybersécurité Belgique (CCB) est de la responsabilité du Premier ministre belge. "Beaucoup a été fait pour développer ce centre. Attirer des partenaires privés peut apporter une expertise supplémentaire", a-t-il indiqué jeudi. Charles Michel a également souligné que la sécurité sur internet ne constituait pas un problème il y a quelques années "mais, désormais, nous nous rendons compte que la cybersécurité est importante pour notre économie et pour le développement géopolitique".

Selon Charles Michel, la discussion avec les responsables de Google s'est déroulée de manière très positive. "Ils ont été bien informés sur la situation en Belgique et sur la dynamique qui anime le pays, avec l'agenda numérique du ministre De Croo. Je suis par ailleurs convaincu que nous pouvons tirer une plus-value d'une numérisation accrue. Plus de croissance et plus d'emplois", a ajouté Charles Michel.

Nos partenaires