Facebook ferme sa porte à des centaines de milliers d'applis

01/08/18 à 12:29 - Mise à jour à 12:29

Source: Datanews

Quelques centaines de milliers d'applis seront désormais rejetées par Facebook. Le site social a pris cette décision dans une tentative d'éviter tout nouvel abus.

Facebook ferme sa porte à des centaines de milliers d'applis

© Dino

En mai déjà, Facebook avait annoncé que toutes les applis utilisant son API pour avoir accès aux données des utilisateurs, devaient être réexaminées. Un nouveau processus de contrôle et un nouveau contrat doivent empêcher l'abus de ces données, par exemple sur le plan d'un impact politique très ciblé, comme ce fut le cas avec le scandale Cambridge Analytica.

Par souci d'objectivité, il convient d'écrire que toutes les applis rejetées ne sont pas forcément nuisibles. Il s'agit en pratique surtout d'applis inactives et d'autres que leur développeur n'a pas réintroduites chez Facebook à des fins de contrôle.

Dans le cas du scandale Cambridge Analytica, il s'est avéré qu'un test apparemment inoffensif sur Facebook a collecté des données de votre profil et de vos amis. Ces données ont ensuite été utilisées pour envoyer à des utilisateurs des messages très ciblés, afin de les influencer politiquement, notamment avant les élections présidentielles américaines de 2017. Suite à cela, Facebook a découvert d'autres applis similaires, susceptibles d'avoir abusé de données d'utilisateurs.

Même si Facebook préfère pointer du doigt des applis qui abusent de sa fonctionnalité, il nous faut faire observer que le réseau social s'est rendu lui également coupable d'abus. C'est ainsi que ce n'est qu'après le scandale qu'il s'est mis à vérifier quelles applis ciblaient davantage de données que permis. Rappelons aussi que c'est Facebook lui-même qui a introduit cette fonctionnalité, sans tenir compte d'abus possibles.

Nos partenaires