Etudiant jobiste? Vérifiez le nombre de jours de travail sur votre smartphone

10/02/15 à 13:13 - Mise à jour à 13:13

Source: Datanews

Les étudiants jobistes peuvent désormais suivre via l'appli Student@Work le nombre de jours qu'ils peuvent encore travailler sans courir le risque d'une réduction des allocations familiales. L'appli a été lancée par la ministre des affaires sociales Maggie De Block (Open VLD).

Etudiant jobiste? Vérifiez le nombre de jours de travail sur votre smartphone

. © .

Les étudiants jobistes peuvent travailler chaque année cinquante jours sans que l'on touche aux allocations familiales. A partir du 51ème jour, ils sont considérés comme des travailleurs ordinaires.

Désormais, ces étudiants peuvent vérifier leur compteur en temps réel (et créer une attestation avec les heures prestées pour leurs employeurs) via l'appli Student@Work, disponible pour les appareils iOS et Android.

Depuis 2011, c'était déjà possible sur le site web studentatwork.be. Sur un total de quasiment 450.000 étudiants jobistes en 2013, quasiment deux cent mille attestations ont déjà été téléchargées via ce site web. Les étudiants ont aussi consulté plus de 335.000 fois leur compteur de jours travaillés, selon Maggie De Block. En tout, les étudiants jobistes ont représenté cette année là 9,98 millions de jours répertoriés. Cela leur a rapporté conjointement plus de 713 millions d'euros de salaires enregistrés.

'Un premier pas vers l'e-gouvernement mobile'

Pour De Block, le compteur de jours en temps réel est un bel exemple d'e-gouvernement. Selon elle, l'appli mobile gagnera encore en importance, une fois que le travail des étudiants jobistes sera comptabilisé par heure - une piste suggérée dans l'accord gouvernemental fédéral en vue d'offrir davantage de flexibilité aux employeurs et aux étudiants. Un demi-jour de travail est en effet aujourd'hui encore enregistré comme une journée complète.

Le directeur de l'ONSS Koen Snyders considère lui aussi le système pour les étudiants comme un intéressant cas d'école. L'organisme national de la sécurité sociale planche activement ces jours-ci sur une banque de données des carrières, où les travailleurs auront une vision en ligne de toutes les informations relatives à leur carrière, en ce compris les salaires perçus, les durées de travail et la situation en matière de pension. L'appli Student@work est dès lors pour lui aussi 'un premier pas important vers l'e-gouvernement mobile dans la sécurité sociale'.

Deux banques de données

L'appli même a été développée par Smals, qui met en oeuvre des projets e-gouvernementaux pour la sécurité sociale. La connexion s'effectue via l'eID. "Il faut se connecter une seule fois au moyen du PC avec le lecteur de cartes. Vous y générez un login et un mot de passe avec lesquels vous aurez accès à l'appli", explique Roel Biermans de Smals. A partir de là, vous aurez accès à l'application pendant trois mois. "Cette limitation est voulue. L'on ne veut pas que les étudiants doivent s'identifier chaque jour avec leur eID, mais on prévoit une limite dans le temps car il s'agit après tout de données confidentielles."

L'appli même se base sur les données de CSAM, la plate-forme qui assure l'accès aux applications en ligne des divers services publics (comme Tax-On-Web). Les banques de données de Dimona (la déclaration instantanée) sont ici croisées avec celles de DMFA (la déclaration multifonction de l'ONSS). (Belga/MI/PVL)

En savoir plus sur:

Nos partenaires