Elon Musk souhaite organiser un vol vers Mars tous les deux ans à partir de 2018

13/06/16 à 13:37 - Mise à jour à 13:36

S'il n'en tient qu'à Elon Musk, son entreprise aéronautique SpaceX enverra à partir de 2018 tous les deux ans une fusée de ravitaillement sur Mars.

Elon Musk souhaite organiser un vol vers Mars tous les deux ans à partir de 2018

© Reuters

Les fusées seront planifiées tous les deux ans car c'est tous les 26 mois que la Terre et Mars sont les plus proches l'une de l'autre. Les vols inhabités disposeront non seulement d'appareils d'expérimentation scientifique, mais aussi de véhicules robotisés en vue d'explorer la planète rouge. Les premières années, les vols resteront donc inhabités. Outre l'équipement apporté sur Mars, ils serviront aussi de tests.

Car dans le passé, il y a déjà eu 43 tentatives d'atteindre Mars, mais seulement 18 ont été couronnées de succès. La garantie qu'une fusée atteigne tous les deux ans Mars avec succès, est donc à coup sûr possible.

Mettre en oeuvre un trajet de fret

En substance, Musk entend créer une sorte de trajet de fret entre la Terre et Mars. 'A l'instar d'un train qui part d'une gare. Si les scientifiques du monde entier savent qu'ils peuvent compter sur ce ravitaillement et s'il est relativement économique, ils adapteront leur planning en conséquence et proposeront de formidables expériences', explique-t-il dans The Washington Post.

Des personnes en route vers Mars

Pour le trajet de fret, c'est la 'fusée Falcon Heavy' qui sera utilisée. Cette fusée a décollé pour la première fois cette année. Elle est très puissante et de grande taille. Si tous les tests se passent bien, le Mars Colonial Transporter s'envolera avec elle en 2022 vers Mars. Dans un premier temps sans équipage, dans le cadre d'un test, mais dès 2024, des humains devraient y être embarqués. Ils devraient débarquer sur Mars six mois plus tard, afin d'examiner les possibilités d'y établir une colonie. En fin de compte, le but est que tout un chacun puisse se rendre sur la planète rouge, mais cela prendra encore des années, selon Musk.

Nos partenaires