Des ingénieurs belges 'impriment' une voiture de course

30/08/12 à 13:19 - Mise à jour à 13:19

Source: Datanews

Des étudiants belges de Group T ont pris part au Formula Student Challenge dans une voiture de course électrique de leur propre conception, dont des pièces ont été réalisées avec une imprimante 3D.

Des ingénieurs belges 'impriment' une voiture de course

Des étudiants belges de Group T ont pris part au Formula Student Challenge dans une voiture de course électrique de leur propre conception, dont des pièces ont été réalisées avec une imprimante 3D.

La voiture conçue par les seize personnes qui constituent l'équipe d'ingénieurs, s'appelle l'Areion (du nom du cheval rapide et immortel de la mythologie grecque). Sa carrosserie a été réalisée en impression 3D. Dans ce but, les étudiants de Group T ont collaboré avec l'entreprise Materialise située à Louvain et disposant d'une machine lithographique stéréo capable d''imprimer' des composants d'une taille de 2100 x 680 x 800 mm.

Tout le processus de conception d'une carrosserie imprimée entièrement en 3D a duré trois semaines. Le processus d'impression a en outre permis d'intégrer quelques fonctions uniques au design. C'est ainsi que le nez de la voiture de course est composé d'une texture de type dentaire ressemblant à la peau d'un requin, également utilisée dans les combinaisons des nageurs afin d'en améliorer les performances.

Le 31 juillet, l'Areion a atteint la vitesse record de 141 km/heure sur le circuit automobile d'Hockenheim. Cette monoplace électrique a mis 4 secondes seulement pour arriver à 100 km/heure. Au terme de ce Formula Student Challenge, l'équipe a terminé onzième sur 32 participants. Pour ce type de compétition, il n'y a pas que la vitesse et l'aspect technique de la voiture auto-développée qui comptent, mais aussi l'élaboration par les équipes participantes d'un business plan et de l'analyse des coûts. Le 14 septembre 2012, une nouvelle course aura lieu en Italie.


Nos partenaires