Des entreprises web chinoises s'internationalisent

08/01/13 à 13:41 - Mise à jour à 13:41

Source: Datanews

Des entreprises web chinoises et d'autres sociétés ICT qui ont gagné leurs lettres de noblesse dans leur propre pays, veulent s'internationaliser davantage ces prochaines années et ce, quels que soient les obstacles.

Des entreprises web chinoises s'internationalisent

Des entreprises web chinoises et d'autres sociétés ICT qui ont gagné leurs lettres de noblesse dans leur propre pays, veulent s'internationaliser davantage ces prochaines années et ce, quels que soient les obstacles.

Avec une population supérieure à un milliard d'individus et une faim inassouvie de produits et services ICT, la Chine permet à ses fournisseurs locaux de produits ICT et services web de croître rapidement. Aujourd'hui, la Chine compte déjà plus d'un milliard d'utilisateurs de téléphones mobiles et plus de 500 millions d'internautes, ce qui a propulsé le pays à la première place du classement. D'ici 2015, le nombre d'internautes devrait encore croître pour atteindre les 800 millions, alors que le chiffre d'affaires dans l'e-commerce devrait s'établir à 2,9 trillions de dollars. Selon Gartner, les dépenses ICT des entreprises devraient atteindre quelque 172,4 milliards de dollars d'ici 2016, ce qui représenterait un pourcentage de croissance annuel global de 8 pour cent, contre 3 pour cent au niveau mondial.

Les grands vainqueurs sont des noms connus comme ZTE, Huawei et Lenovo, qui sont les leaders incontestés dans des segments tels la téléphonie mobile, la connectivité et les PC en Chine. Et malgré les doutes à l'échelle internationale à propos des risques de sécurité (qui touchent tout particulièrement Huawei), ces entreprises devraient aussi se distinguer en 2013 sur le plan international. C'est ainsi que Lenovo a en 2012 déjà dépassé HP en tant que principal fabricant de PC connaissant un succès mondial. Des fournisseurs moins connus sur le marché de la téléphonie mobile sortiraient eux aussi avec l'aide d'entreprises comme Qualcomm et d'autres davantage de produits encore sur le marché international.

Entreprises web internationales

Dans un article paru dans la MIT Technology Review, l'on affirme en outre que les fournisseurs chinois de services web déploieront aussi davantage d'activités internationales en 2013. C'est ainsi que le concurrent de Google, Baidu, dispose déjà de filiales à Hong Kong, Taïwan, Londres, San Francisco et Sidney et propose des versions adaptées du service au Vietnam, Thaïlande et Egypte. Taobao est l'eBay chinoise qui accomplit également ses premiers pas à l'étranger, à savoir à Hong Kong et Taïwan. Le service Weixin (WeChat) de l'entreprise Tencent dispose à son tour d'une appli pour Blackberry qui devrait connaître le succès notamment sur le marché indonésien.

Des experts du marché distinguent certes de sérieux obstacles sur la route du succès en dehors de la Chine, notamment en raison du caractère très fermé et réglementé du marché chinois. Ce dernier permet certes une forte croissance locale, mais empêcherait une diffusion internationale en raison de la nature spécifique de l'offre. A l'étranger, il y a aussi la concurrence de valeurs confirmées telles Google et d'autres. La disposition de proposer des versions locales de leurs services peut tout autant faire la différence sur de vastes marchés qui ne sont majoritairement pas anglophones. C'est ainsi que Baidu possède à Singapour un laboratoire de 'langage naturel' en vietnamien et thaï. Les économies croissantes autour de l'Océan Indien représentent aujourd'hui une grande partie du potentiel de croissance à l'échelle mondiale, et leurs populations ne sont en grande partie pas anglophones, ce qui offre une (plus) grande chance de réussite.

A l'inverse, le cabinet d'études de marché Forrester observe que les dépenses ICT par tête d'habitant chinois sont encore extrêmement minimes par rapport à celles d'autres pays (e.a. 3 pour cent seulement du montant des Etats-Unis). Voilà qui fait du marché chinois une opportunité particulièrement intéressante pour les entreprises étrangères.

En savoir plus sur:

Nos partenaires