Comment un maliciel vieux de deux décennies peut-il encore faire des dégâts ?

15/07/17 à 11:00 - Mise à jour à 11:10

Voici près de vingt ans, des pirates russes pénétraient des serveurs militaires américains grâce à un 'exploit' ultra-puissant et dérobaient des secrets défense. Ces dernières années, le code utilisé est réapparu dans de nombreuses cyber-attaques criminelles. Voilà l'improbable parcours de Moonlight Maze.

Sur Space and Naval Warfare Systems Command (Spawar), un site de la marine américaine installé à San Diego en Californie où des codes de marine ultra-confidentiels sont stockés et contrôlés, l'ingénieur Ron Broersma s'est demandé début 1999 pourquoi une commande d'impression simple prenait autant de temps à s'exécuter. Lorsqu'il vérifia la commande à l'aide d'un logiciel de contrôle, il découvrit que le fichier temporaire imprimé était retiré un certain temps de la file d'attente et envoyé à un serveur internet à Moscou, avant d'être renvoyé au serveur Spawar où il était à nouveau stocké avant d'être finalement imprimé.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez tous les articles Datanews gratuitement

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré

Nos partenaires