Bruxelles veut devenir la capitale numérique de l'Europe

01/02/17 à 11:54 - Mise à jour à 11:54

Source: Datanews

Digital.Brussels: c'est sous cette appellation que Bruxelles entend faire grand cas de la numérisation. Son ambition: devenir la capitale digitale de la Belgique et de l'Europe.

Bruxelles veut devenir la capitale numérique de l'Europe

© Belgaimage

Le gouvernement bruxellois a présenté une nouvelle stratégie numérique unifiée: Digital.Brussels. Trois membres autorisés du gouvernement vont unir leurs forces et créer un comité de coordination axé sur les différents domaines stratégiques: Bianca Debaets (Numérisation), Didier Gosuin (Emploi & Economie) et Fadila Laanan (Recherche scientifique).

Toutes les initiatives de numérisation actuelles et futures seront désormais hébergées dans Digital.Brussels. La ville planifie aussi une vaste campagne de promotion au niveau tant national qu'international. "Nous voulons ainsi faire de Bruxelles la capitale numérique de notre pays et de l'Europe", déclare la secrétaire d'Etat en charge de la numérisation, Bianca Debaets.

Smart City

Smart City constitue l'épine dorsale de la nouvelle stratégie numérique bruxelloise. Debaets accordera la priorité à l'amélioration de la connectivité notamment, mais elle misera aussi sur le capital humain, sur l'utilisation d'internet et sur la numérisation des services publics. En tout, il s'agira d'un budget de 13,4 millions d'euros pour 2017, dont quasiment 6 millions seront consacrés aux caméras intelligentes et à l'intégration de toutes les caméras de sécurité existantes dans une seule et même plate-forme. 3,5 autres millions seront dédiés à des projets de numérisation, dont Osiris, la banque de données des panneaux de circulation, et Nova. 2 millions seront attribués au projet 'fiber to the school', alors qu'1,2 million sera consacré à des initiatives expérimentales et à six événements participatifs axés sur Smart City: l'enseignement et la culture sont les thèmes choisis pour cette année.

Partager

Le secteur numérique bruxellois représente en tout 7,6 pour cent du PIB.

Important pour l'économie belge

"Sur le territoire bruxellois, plus de 2.000 entreprises sont actives dans les technologies de l'information et de la communication. "Le secteur numérique bruxellois représente en tout 7,6 pour cent du BIP", explique le ministre bruxellois de l'emploi et de l'économie Didier Gosuin, qui annonce le plan d'action 'NextTech.Brussels' destiné à soutenir la croissance, à miser sur la formation - surtout chez les jeunes et la gent féminine - et à faire rayonner l'approche numérique à l'étranger également.

Soutenir les start-ups et les entrepreneurs

Le plan devrait surtout offrir des opportunités aux jeunes entreprises bruxelloises: la conférence de presse ne se tenait pas par hasard dans les bureaux de Real Impact Analytics, un starter bruxellois qui se distingue actuellement. La secrétaire d'Etat en charge de la recherche scientifique Fadila Laanan va libérer quatre millions d'euros pour un fonds d'investissement 'pre-seed' en faveur de projets de numérisation et d'e-health (Brustart).

Des organisations existantes telles MIC Brussels et StartUps.be pourront également de nouveau compter sur du soutien (320.000 euros). Pour ce qui est de la poursuite du développement des FabLabs, 2 millions d'euros sont prévus, alors que de l'argent sera également débloqué en vue de stimuler les jeunes pour l'entreprenariat numérique et de mettre en oeuvre le programme 'Women in Tech'. Il convient d'y ajouter un budget R&D d'Innovirus consacré à l'intelligence artificielle.

Nos partenaires